10 commentaires

Mes 11 coups de coeur pour découvrir la Martinique

Je suis récemment rentrée de la Martinique, une ile magnifique sur laquelle j’ai passé 5 jours. Vous vous en doutez, si j’étais restée une semaine de plus, je vous aurai déniché au moins 10 coups de coeur supplémentaires! Mais en voici 11 pour ce premier séjour!

LES PLAGES DE LA MARTINIQUE

Je vous en parlais dans mon article-photo dédié aux plages de la Martinique, les plages de l’ile furent un véritable coup de cœur ! Ces étendues de sable blanc (ou noir d’ailleurs), ces palmiers en bord de plage, plus hauts les uns que les autres… juste divin !
Je n’ai vu que quelques plages de l’ile, et je n’ai qu’une hâte désormais c’est de voir les autres ! M’étendre tel un crustacé et faire l’écrevisse ah ah ah.

LES COUCHERS DE SOLEIL

Non mais on en parle de ces couchers de soleil de FOU ? Je dois dire que les couchers de soleil en Martinique sont fabuleux, vraiment. Les couleurs dégradées, dorées et orangées qui se couchent sur la plage et rafraîchissent l’ambiance. Avec un ou deux bateaux en fond, c’est un décor tout à fait romantique !

FORT-DE-FRANCE, CHEF-LIEU

En arrivant à Fort-de-France, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je ne savais trop rien du chef-lieu de la Martinique, et je dois dire que j’ai été agréablement surprise ! La ville est vraiment très belle, l’architecture se distingue. J’ai beaucoup aimé les maisons de style martiniquais, les maisons d’époque colorées avec leurs balcons en fer forgé. J’y ai croisé pas mal de musées, monuments, coins que j’aimerai prendre le temps de visiter. Thierry, notre guide durant ce séjour, nous a donné un bel aperçu de l’histoire de la Martinique et je n’ai qu’une envie désormais, y retourner et en savoir encore plus.

Se balader en centre-ville

On trouve de jolies ruelles et tout plein d’endroits à visiter à Fort-de-France. Sur les photos ci-dessous, on retrouve la Bibliothèque Schœlcher, qui est la bibliothèque publique départementale de la ville de Fort-de-France en Martinique, nommée d’après l’homme politique français Victor Schœlcher. On trouve aussi la cathédrale Saint-Louis, l’intérieur est très simple, sans fioritures et les vitraux sont sublimes.

Lors de mon prochain séjour, je voudrai y visiter le Fort Saint-Louis, le théâtre Aimé Césaire (parcourir tout le chemin d’Aimé Césaire, d’ailleurs), et prendre le temps de visiter les musées.

Faire le marché

Durant cette journée d’excursion à Fort-de-France, j’ai eu la chance de rencontrer Prisca Morjon, blogueuse culinaire martiniquaise. Elle nous a conduit jusqu’au marché et nous a présenté les stands un à un. Elle a pris le temps de nous parler du marché local, de ses produits, des gens qui y travaillent tous les jours. Ce fut une belle découverte ! J’ai été assez impressionnée par le nombre de fruits que je ne connaissais pas, ou dont j’ignorais le nom !

LA GASTRONOMIE LOCALE

Ce séjour en Martinique a éveillé et ravi mes papilles ! J’y ai fait de jolies découvertes culinaires ; quoi de mieux que la gastronomie locale pour découvrir une nouvelle destination ?!

Je vous ai regroupé 4 spécialités sur les photos ci-dessous: les bananes de Martinique (d’ailleurs, saviez-vous que l’on retrouve entre 1000 et 1500 types de bananes dans le monde?), les accras de morue (ceux-là ont été acheté au marché de Fort-de-France) qui sont un vrai délice, le poulet boucané que l’on retrouve souvent en bord de route (un poulet fumé qui donne à la volaille un parfum très subtil et unique!), et enfin les pâtisseries traditionnelles de la boulangerie SURENA, une boulangerie de Martinique connue pour sa spécialité, le Robinson. Sur cette photo, on trouve leur roulé coco, roulé banane, le Robinson et les pâtés abricot pays… comment vous dire… un régal !

LE DOMAINE D’EMERAUDE

Le domaine d’Emeraude se situe au Morne Rouge, c’est un parc de la Martinique, un réel voyage au cœur de la nature ! Vingt-quatre hectares de nature, de biodiversité et de paysages incroyables, niches juste entre la Montagne Pelée et les pitons du Carbet sur la route de la Trace.

Le domaine d’Emeraude fut une belle découverte, j’y retournerai volontiers pour explorer la forêt aménagée (4km d’une promenade dépaysante pour tous les âges !). Le domaine d’Emeraude possède aussi un pavillon pédagogique ou la formation de l’ile de la Martinique est détaillée et très bien expliquée, ainsi qu’un jardin nommé « Jardin des Origines », valorisant l’éthnopharmacopée caribéenne. On y trouve tout un panel d’herbes médicinales et de fleurs tropicales.

SAINT-PIERRE ET LA MONTAGNE PELEE

Je n’ai fait qu’un passage éclair à Saint-Pierre et pourtant je suis convaincue que cette ville a beaucoup à raconter. Saint-Pierre, qui était autrefois la ville principale de la Martinique (aussi surnommée « le petit Paris des Antilles »), fut détruite lors de l’éruption de la Montagne Pelée, qui ravagea toute la ville en laissant derrière elle des ruines et de nombreuses victimes.

La ville, encore au jour d’aujourd’hui, a du mal à renaitre de ses cendres. Cependant, la baie est magnifique et la vue sur la Montagne Pelée est imprenable. D’ailleurs, cette Montagne Pelée, elle est aussi un symbole aujourd’hui, nous a expliqué notre guide Thierry. Si vous ne voyait pas son sommet lors de votre voyage, c’est que vous reviendrai un jour en Martinique. Si vous voyait son sommet, c’est un signe comme quoi vous reviendrez en Martinique ! Donc vous reviendrez forcément ah ah!

DECOUVRIR L’HISTOIRE DU RHUM

Faire une dégustation sur la plage

J’étais loin de me douter que le rhum avait en fait tout un panel de saveurs très variées. En fait, c’est un peu comme le vin. On verse le rhum, et on le laisse prendre un peu l’air en le faisant tourner un peu dans son verre.

Pour la dégustation, Guy nous explique qu’il faut attendre et être patients pour essayer le rhum. Il faut saliver, avoir l’eau a la bouche. Une fois qu’on en arrive là, on prend une toute petite gorgée de rhum en bouche et surtout, on ne respire pas. L’oxygène ne doit pas entrer en bouche de suite, il faut attendre un peu, puis laisser l’air entre tout doucement. Sinon, la sensation est trop forte et le gout nous échappe. C’est tout un métier ! Guy connait tous les rhums, il fait partie du jury qui, tous les ans, choisi les meilleurs rhums de l’ile qui partiront en bouteilles.

Nous avons donc testé environ 7 rhums différents, plus ou moins vieux, blanc, bio, agricole… et étant loin d’être une amatrice ou spéciale du rhum, je peux vous dire que j’ai été épatée par les différences de gouts que l’on ressentir !

Visiter l’Habitation Clément

L’Habitation Clément est un incontournable pour tout séjour en Martinique. On y apprend l’histoire du rhum et de sa fabrication, toutes les étapes y sont bien détaillées au sein de la distillerie. Il s’agit d’une ancienne habitation sucrière, que l’on surnomme aussi Domaine de l’Acajou. Aujourd’hui, l’Habitation réunit les plantations de canne à sucre, l’ancienne distillerie reconvertie en musée, une boutique pour y acheter le fameux rhum Clément et une grande maison construite selon l’architecture antillaise traditionnelle (qui soit-dit au passage est magnifique!).

« À la Martinique, le terme d’« Habitation » désigne un domaine agricole avec ses plantations, sa maison et ses bâtiments d’exploitation« .

FAIRE DU KAYAK ET NAGER DANS LA MANGROVE

C’est avec Marc que nous avons embarqué pour une éco-excursion incroyable ! Marc travaille chez Fleur d’O, une société qui loue des kayaks à fond transparent. Une super expérience ! On peut alors pagayer en observant les fonds marins.

Nous avons pagayé jusque Trou Cochon ce jour-là, une petite presqu’ile où la mangrove est reine, avant de déguster des accras aux crevettes (les meilleurs du séjour !) fait par ses soins. En chemin, on a aussi fait un petit arrêt sur un banc de sable pour une pause biodiversité pendant laquelle Marc nous a parlé un peu des oursins et de leur rôle. C’est assez impressionnant d’en avoir un dans ses mains d’ailleurs !

LE ROCHER DU DIAMANT

Le rocher du Diamant fait partie des panoramas à photographier pendant votre séjour en Martinique. C’est en fait une petite île inhabitée, haute de 175 mètres ! On l’appelle le Diamant à cause de sa forme, mais aussi de ses reflets à certaines heures de la journée.
Petit fait : les anglais ont occupé l’ilot durant la guerre entre l’Angleterre et la France aux Antilles au XIXe siècle !

Sur la première photo d’où le panorama sur le rocher s’offre à vous, vous pouvez aussi faire un arrêt au Cap 110 à l’Anse Cafard, le mémorial à l’esclavage. Le mémorial fut installé lors du 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, en 1998.

LES ANSES D’ARLET

Probablement l’un de mes coups de cœur urbain à la Martinique ! Je ne suis pas restée longtemps, mais je planifie déjà, lors de mon prochain séjour, d’y rester quelques jours ! Les Anses d’Arlet est un chouette coin, j’ai été personnellement impressionnée par cette église avec le ponton et l’eau transparente qui donne envie de se jeter à l’eau !

LES TRADITIONS MARTINIQUAISES

En apprendre plus sur le Maré Tèt

Partir à la rencontre des locaux, c’est aussi ça le voyage selon moi. En Martinique, j’ai rencontré des gens passionnes et passionnants ! Emmanuel Soundjata nous a fait participer à un super atelier lors de ce séjour, durant lequel nous avons appris à nouer un Maré Tèt et son histoire. Bien plus qu’un accessoire de mode, le Maré Tèt était à l’époque un symbole social. Je reviendrai dans un article plus détaillé sur cet accessoire qui en dit long !

S’initier à la Yole

C’est avec l’association Yole Fem & Hom à la barre que nous sommes montés à bord de cette embarcation à voile traditionnelle qui s’annonçait plus que sportive ! Sur la yole, pas de quille ni de gouvernail, seule la force du vent et des gens à bord pour naviguer. Le principe est de faire contrepoids pour ne pas chavirer… enfin plus facile à dire qu’à faire ! Une fois à bord, la force du vent est impressionnante et monter sur les manches en bois de la yole en se retrouvant suspendu au-dessus de l’eau peut être en fait plutôt effrayant ! Ce fut une superbe expérience ceci-dit, inoubliable !

Pour en savoir plus sur la yole, vous pouvez retrouver le reportage qui a été réalisé lors de ce séjour avec mon groupe de blogueuses, et si vous partez en Martinique cette année entre le 30 Juillet au 6 Août 2017, mettez le Tour des Yoles au programme, c’est un événement à ne surtout pas rater !

(Crédits photo GoPro @EvasionsGourmandes)

Alors, vous partez quand? ♡

Cet article est le fruit d’une collaboration entre ce blog, le Comité Martiniquais du Tourisme, la compagnie aérienne XL Airways et Article Onze, que je remercie chaleureusement. Je garde bien évidemment toute ma liberté éditoriale lors de ce reportage.

10 commentaires

    • Violaine dit

      Merci Sam! Je suis passée devant le Jardin de Balata en allant au domaine d’Emeraude et en effet ca avait l’air super! Si tu y retourne, je te conseille le domaine d’Emeraude, c’est incroyable aussi!
      Je file voir ton article du coup 😉

  1. Très envie de découvrir à mon tour la Martinique, d’autant que j’y ai quelques attaches et Ben aussi (son père y a vécu, et ma marraine s’est marié avec un martiniquais). Et puis j’ai tellement adoré la Guadeloupe que je suis sûre d’adorer à son tour la Martinique, ça donne envie en tout cas 🙂

    • Violaine dit

      Merci Amelie! 😀 Je suis certaine que ca vous plairait, je ne connais pas la Guadeloupe mais on m’a dit que c’était très different de la Martinique, ce qui fait que c’est encore plus intéressant de découvrir les deux séparément!
      PS: on ne s’est meme pas vu au salon 🙁 il y avait tellement de monde!

    • Violaine dit

      Merci pour ton commentaire Anne! C’est vraiment une superbe ile, je recommande vraiment d’y aller pour visiter 😀 Si tu as des amis la-bas, c’est l’occasion parfaite hihi

    • Violaine dit

      Merci ma belle! Moi aussi j’ai adore partager ce séjour avec toi, c’était top 😀

    • Violaine dit

      Merci Amandine! 😀 C’est vrai que c’est magnifique, j’ai hate d’y retourner!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *