4 commentaires

À la découverte de Rathlin Island

Samedi dernier, je partais en direction de Ballycastle sur la côte de l’Irlande du Nord. Le ferry était au départ du port, à 10H30. Ayant eu peu de chance sur la route (tracteurs, voitures lentes etc…), nous sommes arrivés à Ballycastle à 10H29. Autant vous dire que l’on a vu le ferry partir au moment où nous garions la voiture. Le ferry est en réalité un petit bateau qui ne fait l’aller/retour que 3 fois par jour, de plus, celui de 10H30 est parti à vide, alors comprenez notre désappointement lorsque la dame de la compagnie du ferry nous a dit sèchement que « non, le ferry ne vous attendra pas deux minutes ». Franchement, même les avions attendent 2 minutes maintenant! Etant leurs seuls clients, ils auraient pu faire l’effort d’attendre littéralement 45 secondes. Bref. Nous avons passés la journée à Ballycastle puis pris le ferry d’après, celui de 14 heures (qui en plus est parti en retard! Le comble!).

Nous voilà embarqués sur le bateau qui nous transportent jusque Rathlin Island, en 20 minutes seulement. Nous ne savons pas trop à quoi nous attendre. J’ai lu beaucoup de choses sur Rathlin avant de partir. Mais rien ne me dit à quoi ressemble cette île proche du continent (10km les séparent) et pourtant si mystérieuse, en forme de boomerang. Ce que j’en ai lu, c’est que Rathlin fut pillée, dévastée et massacrée à plusieurs reprises. La population fut tuée de nombreuses fois au cours des siècles. Le calme revint à la fin du XVIIIè siècle. Plus récemment, Richard Branson s’est écrasé avec son ballon à air chaud dans la mer, au large de Rathlin Island en 1987, après avoir battu le record de la traversée de l’Atlantique à partir du Maine. D’ailleurs, il y a sur l’île un mémorial.

Sur le ferry, je rencontre une vieille dame. Elle remarque mon appareil photo et me demande si c’est un hobby ou si c’est mon travail. Je lui explique que la photo est une passion avant tout. Elle me raconte qu’elle aussi, c’était sa passion quand elle était plus jeune, elle faisait du noir et blanc seulement à l’époque. La discussion lancée, elle me raconte qu’elle est originaire de Ballycastle, mais qu’elle habite Rathlin Island depuis douze ans. Elle prend le ferry tous les jours, pour aller chercher son pain et faire les courses. Oui, car sur Rathlin, il n’y a qu’une petite centaine d’habitants, un bar, deux-trois B&B ouvert en haute saison et un magasin (qui ne vend pas grand-chose me confie-t-elle). Hors période touristique (juillet-août), Rathlin est déserte. Il y a une école maternelle/primaire tout de même. Mais pour le reste de la scolarité, les enfants prennent le bus chaque matin et soir, comme nous on prend le bus. Rathlin a plusieurs églises, un cimetière et 4 phares à chaque points cardinaux. En haute saison, les touristes affluent pour observer les phoques et les macareux. Il y a d’ailleurs un centre d’observation et de recherche pour les puffins et autres oiseaux sur l’île.

Nous n’avons passés que très peu de temps sur l’île, ce n’est donc qu’un aperçu pour le moment. Nous planifions d’y retourner en juin, au moment de la migration des macareux, il y aura donc une suite, restez dans le coin!

Après une bonne heure de marche et de découverte de l’île, nous en avons conclut qu’il faut en effet soit un vélo, soit une voiture (de préférence le vélo hein, on est pour la protection de cette île) pour visiter Rathlin. A pied, cela prendrait trop de temps.

Nous repartons vers le port pour prendre le dernier ferry qui nous ramènera vers Ballycastle. Puis, en attendant sur le ponton, je prends des photos d’un peu tout ce que j’aperçois autour de moi, telle une paparazzi. Et au loin, d’un seul coup, je vois ces rochers bouger. Hum… attends, ils bougent!!! Mais ce sont des phoques!!! Et en plus il me regarde celui là?! Ni une, ni deux, je sors l’objectif qui va bien et commence à mitrailler ces petites bêtes qui se dorent la pilule tranquilou sur la plage. Oui, j’ai bien dit la plage. Puis soudain, ces deux phoques sont rejoints par la famille qui s’éclate dans l’eau. C’est un festival de phoques dans le port de Rathlin! Ils sont nombreux et tournoient sous mes pieds (enfin pas non plus trop près) pour le plaisir de mon Canon… et de mes yeux!

Puis l’heure du retour a sonnée. Au loin, le ciel s’assombrit. Nous embarquons sur le ferry et regagnons Ballycastle où notre voiture nous attends pour un retour vers Belfast, en longeant la Causeway Coast bien sûr.

4 commentaires

  1. Salut!
    je suis tombée sur cet article car je prépare un road trip en Northern Ireland le weekend prochain et je prévois de passer quelques heures sur Rathlin Island.
    Y es-tu retourné depuis? Pourrais-tu me donner quelques conseils sur cet ile, notamment combien de temps y rester, et les choses à ne pas rater? Je voudrai voir les macareux, je ne sais pas si ce sera la bonne saison!
    Merci 🙂
    Pauline

    • ViolaineVM dit

      Bonjour Pauline!
      Ah c’est chouette cette idée de road-trip, tu as déjà un itinéraire en tête?
      Pour Rathlin, la période des macareux est en générale de fin juin à fin juillet, donc tu as encore une chance de les voir 🙂 Il y a le SeaBird Centre à visiter à l’ouest de l’île où justement ils parlent de tous les oiseaux. Sur Rathlin, il n’y a pas grand chose, il n’y a qu’un village (le port) sinon il y a 4 phares à voir aux 4 coins de l’île. Tu ne peux pas emmener la voiture sur l’île, ce sont de tout petits ferry qui partent de Ballycastle. L’idéal c’est de louer un vélo et de l’emmener sur le ferry car sur place il n’y a pas grande chose. En quelques heures tu ne pourra pas faire le tour par contre. L’idéal serait d’y rester une nuit mais après à voir ce qui t’intéresse vraiment!

      Vio.

  2. Pingback: Viens, je t'emmène sur la côte - Vio' Vadrouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *