3 commentaires

De Bergen à Stavanger: l’ouest norvégien

La Norvège, c’est un de ces pays où tu reviens. Juste parce que c’est beau à couper le souffle. Je viens de rentrer d’une semaine incroyable dans les fjords de l’ouest la semaine dernière,  et je suis déjà en mal de ce pays nordique. Je vous raconte, histoire que vous compreniez pourquoi…!

BERGEN, RETOUR DANS LA CAPITALE DES FJORDS

Mon voyage dans les fjords de l’ouest a commencé par Bergen, cette ville qui parle rien qu’à entendre son nom. Ce n’était pas mon premier voyage à Bergen d’ailleurs, je m’y étais déjà rendu il y a quelques années en hiver. J’avais pris cette fameuse ligne de train, celle dont on dit qu’elle est la plus belle au monde, Oslo-Bergen. J’avais aperçu Bergen rapidement, entre deux trains (Flåm-Myrdal) et une croisière sur un fjord, de nuit. Autant vous dire que j’étais contente à l’idée d’y retourner et d’en découvrir plus sur cette ville de l’ouest norvégien. Et je ne fus pas déçue, Bergen était telle que je m’en souviens.

QUE FAIRE À BERGEN?

Découvrir le centre-ville

Se balader dans les rues de Bergen, admirer ses jolies façades. Déambuler dans le quartier de Bryggen et ses jolies maisons en bois, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. On s’est arrêter manger dans un restaurant au cœur de ce quartier, le Bryggen Tracteursted et croyez-moi sur parole, c’est une excellente adresse! Chapeau bas pour leur soupe de poisson!

Bergen, c’est aussi marcher le long du port pour admirer la vue, sans oublier le marché aux poissons. J’ai eu droit à un superbe coucher de soleil ce soir-là, ambiance nordique au rendez-vous. Une visite assez courte qui finalement m’aura donné l’envie de revenir… très bientôt j’espère.

Prendre de la hauteur

Le temps a commencé à se gâter lorsque nous sommes montés dans le funiculaire Fløibanen. Au fur et à mesure de la montée, Bergen disparaissait. 8 minutes plus tard une fois en haut, brouillard épais, vue impossible. On s’est tout de même décidé à faire une petite balade sur les hauteurs avant de redescendre et à notre grande joie, la vue s’était dégagée entre temps. 320 mètres de hauteur, vue splendide sur Bergen et le fjord. Les nuages sont toujours présents et rendent le paysage d’autant plus mystique (perso, j’adore le brouillard pour les photos 😀 ).

Randonner au Mont Ulriken

Bergen est entourée de 7 montagnes. La plus haute, du haut de ses 643 mètres,  se prénomme Ulriken. Lors de notre passage à Bergen, nous sommes donc tout naturellement monté via le téléphérique (l’Ulriksbanen) et avons rejoint la grande antenne, point de départ de toutes les randonnées possibles dans les alentours. Si toutefois la rando’ n’est pas votre dada, vous pouvez tout de même vous rendre au sommet pour admirer la vue ou bien encore diner au restaurant panoramique qui s’y trouve!

 Où dormir à Bergen?
First Marin Hotel, Rosenkrantzgaten 5-8, 5003 Bergen.
Bien situé en plein cœur de Bergen à 2 minutes à pied du port. Chambre simple, jolie et cosy, je recommande!

 Où bien manger à Bergen?
Bryggen Tracteursted, Bryggestredet 2, 5003 Bergen.
Probablement la meilleure soupe de poisson et la meilleure morue de toute ma vie! Une bonne adresse testée et 100% approuvée!

STEINSDALFOSSEN, CASCADE D’HARDANGER

Pour se rendre d’un fjord à l’autre comme je vous en parlais dans mon article au fil des fjords, nous avons emprunté la National Tourist Road Hardanger. D’un bout à l’autre, cette route scénique offre de superbe paysages, vues sur les fjords et cascades. Bon, entre nous, les cascades en Norvège, il y en a une tous les 100 mètres! C’est d’ailleurs assez impressionnant, et certaine valent l’arrêt comme celle de Steinsdalfossen ici. En bref, on passe son temps le nez collé à la fenêtre de la voiture/bus tellement tout est beau.

STAVANGER, UNE VILLE A DECOUVRIR

Ma visite de Stavanger fut extrêmement courte. Je suis passé en coup de vent et pourtant, j’ai eu un bel aperçu d’une ville branchée, pleine de petits cafés tous plus cool les uns que les autres, des boutiques vintages, de jolies maisons en bois… bref, une ville où il me tarde de revenir pour l’explorer davantage.

J’ai pu découvrir le musée norvégien du pétrole (et oui, j’aime bien les musées un peu saugrenu, comme celui du champignon à Zagreb par exemple). Une visite vraiment intéressante qui nous fait nous rendre compte de la situation de la Norvège par rapport à cette industrie dans le monde actuel. On y apprend aussi beaucoup sur le côté technique des stations et sur la vie des employés off-shore.

Jour de chance, lors de notre passage à Stavanger, le festival de Street Art NuArt s’y tenait justement. J’ai donc pu obtenir quelques clichés de certaines peintures terminées la veille et certaines étaient vraiment impressionnantes! Retour en quelques images.

Cet article est le fruit d’une collaboration avec Allibert Trekking et Visit Norway, que je remercie chaleureusement. Tous les choix éditoriaux des billets produits suite à ce voyage me reviennent.

3 commentaires

  1. wow…des années que je veux aller en Norvège…ton article ne fait que conforter cette envie. Magnifique!

  2. Pingback: 2016 - Vio' Vadrouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *