9 commentaires

Dublin — un tour historique et culturel

Je pensais bien connaitre Dublin, mais en réalité… pas tant que ça. Je m’en suis rendu compte dimanche dernier, lorsque j’ai visité Dublin avec une guide locale. Roisin (en irlandais, cela signifie Petite Rose), est étudiante en histoire et politique à Trinity College. Le weekend et pendant les vacances, elle est une guide certifiée pour l’agence Walking Tours que j’ai découvert via Meetrip, cette start-up qui propose de réserver des visites et activités en ligne pour de nombreuses destinations.

Roisin m’a scotchée! Elle est tout simplement brillante, elle connait son pays et son histoire sur le bout des doigts, mais en plus elle sait le retranscrire avec passion lors de son tour.

Nous sommes deux visiteurs ce jour là, le groupe est donc petit et la visite sera fera un peu comme un tour privé. Roisin nous a donné rendez-vous à l’angle de Suffolk Street et de St-Andrew Street, où se trouve la célèbre statue commémorative de Molly Malone, une belle poissonnière qui exerçait son métier dans les rues de Dublin, mais qui est morte de la fièvre alors qu’elle était encore jeune. Une chanson a été écrite en son honneur, Cockles and Mussels (« les bucardes et les moules ») et est devenue l’hymne officiel de la ville de Dublin.

Le tour commence et Roisin nous emmène tout d’abord à l’ancien parlement irlandais où l’on trouve aujourd’hui la Bank of Ireland. Ce qui m’étonne au premier regard, c’est que c’est une banque sans fenêtre. Uniquement des murs. Roisin m’explique que c’est parce qu’à l’époque (dans les années 1800), plus vous aviez de fenêtres, plus vous payiez de taxes. La banque d’Irlande s’est refusée de payer ces taxes et a donc condamné les fenêtres. La lumière aujourd’hui vient du plafond m’explique Roisin, on ne peut le voir depuis la rue mais sur le toit de la banque il y a plusieurs ouvertures pour y laisser entrer la lumière du jour. Le parlement d’Irlande était présent jusqu’en 1800.

A sa dissolution en 1801, c’est la banque d’Irlande qui racheta le bâtiment pour la modique somme de 40 000 livres sterling (il en vaut plusieurs millions aujourd’hui). Un peu plus loin dans la même rue, on trouve la banque centrale (je n’ai pas de photos du parlement étant donné qu’il donne sur la rue, avec la circulation cela ne rend pas super top).

VISITER TRINITY COLLEGE

L’arrêt suivant se fait à Trinity College, la célèbre dépendance de l’Université de Dublin. Alors je pourrai vous faire le cours d’histoire mais cela serait ennuyeux, je préfère vous raconter ces petites choses que notre guide nous a raconté et qui m’ont bien fait rire. A savoir donc qu’à Trinity College…

* Les études sont gratuites mais il faut payer 3 000 euro de frais d’inscription par année. Si vous redoublez cette année car vous avez échoué, vous devrez payer 3 000 euro de réinscription et 7 000 euro de compensation, soit 10  000 euro l’année redoublée (ça fait mal…).

* Au bout de 7 ans d’études à Trinity College (si vous avez redoublé ça compte quand même), vous avez le droit de vous marier dans la chapelle de l’université! Roisin nous a raconté que bizarrement, après les cérémonies des diplômes à la rentrée chaque année, sur une période de trois semaines, des dizaines et des dizaines d’étudiants décident de se marier! Juste parce que c’est « cool » de se dire « oui » à Trinity College!

* Ce n’est qu’en 1873 que toutes les religions furent autorisées à Trinity College, avant cela, seuls les protestants pouvaient y étudier. Les catholiques étaient admis dans d’autres college.

* Ce n’est qu’en 1904 que les femmes furent autorisées à étudier à Trinity College! Le directeur de l’université de l’époque était Georges Salmon. Ce monsieur était brillant! Il a intégré Trinity College à l’âge de 11 ans et a obtenu son doctorat à 22 ans. Entre 1888 et 1904, il fut le président/directeur de Trinity College, et refusa que toute femme entre dans l’enceinte de l’université. Pour lui, les femmes était une distraction et n’avait pas leur place à l’université. Le traité pour que les femmes puissent étudier à Trinity College fut signé trois semaines après sa mort. Les femmes étudiantes à l’université aiment raconter la légende qui dit que l’endroit où George Salmon fut enterré est en réalité l’entrée de l’ancien bâtiment des femmes dans Trinity College, et qu’elles marchent sur sa tombe chaque jour en entrant et sortant de l’université (et toc!).

* Trinity College fut le lieu d’éducation de nombreux hommes et femmes célèbres comme Oscar Wilde, Percy French, Samuel Beckett… la liste est longue.

* Trinity College est la seule université au monde à avoir deux Debating Society et donc deux places à la compétition mondiale qui se tient chaque année.

* Au milieu de la cours de Trinity College se tient un campanile. Une petite tour si vous voulez. Le code original de l’université mentionne que tout étudiant parvenant à grimper sur la tour et à toucher le bout de la croix au sommet sera admis directement aux examens! (Bien que cela ne soit pas légal au jour d’aujourd’hui nous a précisé Roisin). La légende dit aussi que tout étudiant passant sous le campanile échouera à ses examens. Vous ne verrez donc jamais un étudiant de l’université passer sous la tour! Il ou elle fera le tour de la cour à la place.

* A Trinity College, les cérémonies de remise des diplômes sont appelées les cérémonies de commencement. Ironique! Les cérémonies se déroulent entièrement en latin. Donc même si vous avez étudié pendant 10 ans, vous ne comprendrez rien à votre cérémonie! Ironique, encore.

* Enfin, Trinity College fut fondée en 1592 par la Reine Elizabeth I et compte aujourd’hui près de 15 000 étudiants par année. Trinity College fait partie de l’Université de Dublin.

VISITER LE CHATEAU DE DUBLIN

Direction maintenant le château de Dublin! Un peu décevant, si vous vous attendez à un château comme nous on l’entend en France. Le château fut en réalité brûlé dans les années 1600 et un palace de style géorgien à fait surface à sa place. Il est malgré tout un symbole important pour la capitale et c’est l’arrêt de tout les présidents ou personnes importantes de passage à Dublin. En 2011, la reine Elizabeth II fut de passage en Irlande et prononça son discours bien surprenant dans la cours du château, en commençant par un message d’amitié et de compassion… en irlandais!

Ce jour là, lors de notre visite, il y avait une exposition de sculptures de sable. Il y a des expositions régulièrement.

*Note: l’entrée est de 4,50€ par personne pour entrer dans le château.

INFOS PRATIQUES

Le tour dure environ 2 heures et vous emmène à travers les principaux sites culturels et historiques de la capitale. Nous avons fait plusieurs autres stops dans de petites adresses conseillées par Roisin sur le chemin, que je ne manquerai pas de vous donner dans un prochain article sur Dublin!

J’ai eu l’opportunité de faire cette visite grâce à un partenariat avec Meetrip, que je remercie! Le choix des sujets évoqués et des illustrations sur le blog reste cependant entièrement mien.

9 commentaires

  1. Ca a l’air très intéréssant Dublin ! Mais touristique d’après les photos ;-). En tout cas c’est un bonne idée de faire une visite guidée d’une ville, même si on croit la connaître déjà.

  2. nous avons visité le Château de Dublin il y a une dizaine de jours, justement lorsque les artistes terminaient leurs sculptures, c’était fascinant et incongru dans ce cadre ! 🙂 J’ai été ébahie par la beauté des immeubles sur Grafton Street.

  3. C’est une visite super intéressante !!! On en apprend toujours tellement avec un vrai guide ! J’ai dévoré ton article !

  4. Pingback: Partir en Irlande avec Voyageurs du Monde - Vio' Vadrouille

  5. Pingback: VIVRE EN IRLANDE | Dublin, Cork ou Belfast?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *