14 commentaires

Pila-Canale, table avec vue, mais pas que…

« Entre mer et montagne, édifiée au centre du village sur un promontoire, la Villa Guidi domine la basse vallée du Taravo. Orientée plein sud, elle offre une vue à 180°, allant des cimes arides du Mont San Petru aux plages feutrées de la baie de Cupiba ». Rien que ça.

Nous voilà chez Marianne et Christian, un charmant couple corse chez qui les valeurs et les traditions de l’île de beauté sont transmises avec passion et fierté. Marianne, elle cuisine. Elle cuisine même divinement bien. Et Christian, il nous raconte, des histoires du patrimoine, de leurs traditions gastronomiques. Il nous raconte les plats que l’on déguste à l’ombre sur cette petite terrasse dominant la vallée. Ces paysages, le maquis corse qui représente 40% de la Corse est un véritable feu d’artifice de fleurs, une beauté olfactive comme visuelle, nous confie Christian. La Corse, c’est en fait 60% de végétation, 350 kilomètres de côtes sauvées et protégées. Un véritable parc naturel.

On observe. Assis autour de ces deux petites tables, Lucie, François, Amandine, Souroure, Nathalie et notre guide, Xavier, d’Authentic Tour. On observe le paysage, on profite du soleil et de sa chaleur et on savoure les plats de Marianne, les uns après les autres. Enfin, avant cela, il y a eu l’apéritif. Ce moment sacré que l’on aime tant! Au bord de la piscine, Christian nous dit: » Je vais vous expliquer ce qu’est la charcuterie. Je vais vous expliquer la vraie, la moyennement vraie et la jetable « . Il attrape son couteau et commence à découper de fines tranches de saucisson du coin. Accompagnés d’un bon vin blanc, nous passons un moment exquis. Et nous avons retenu une leçon.


La Villa Guidi
Avenue Jérôme Guarnieri, 20123 Pila-Canale
Corse du Sud


.

.

.

.

.

.

.

.

Puis vint l’omelette au brocciu. Cette petite omelette traditionnelle corse. On dit qu’elle est à la Corse ce que la choucroute est à l’Alsace. Dans cette omelette, il y a de la menthe. C’est rafraîchissant, subtil et léger. Mais on y retrouve aussi le brocciu, ce fameux fromage corse au lait de brebis. Un fromage très apprécié des locaux qui le désignent comme leur fromage national. « Qui n’en a pas goûté ne connaît pas l’Île » écrivait même Émile Bergerat à la fin du XIXe siècle.

Cette omelette, c’est une tradition, Christian nous dit: « Moi, je vous parle de ce que nos grands-mères nous on fait toute notre vie« . Rien de plus, rien de moins, l’authentique omelette est dans nos assiettes et on se régale.

.

.

.

Christian, il joue aussi de la guitare et il chante. Le chant en Corse, c’est une tradition aussi. Mais je dois dire qu’un air traditionnel et doux à la fois, à la fin du repas avec quelques rayons de soleil venant chauffer notre peau… c’est tellement agréable. Alors, je vous laisse imaginer, le soleil, un verre de vin, un petit air frais en provenance de la mer à travers le maquis et cette petite musique, comme à la maison… bienvenue en Corse.

Eiu, ghitarra tralasciata Moi, guitare délaissée
Nant’à u muru appiccata Contre le mur accrochée
Oghje mi vogliu lagnà Aujourd’hui je veux me plaindre
E dumane chì ne serà Et demain, qu’adviendra-t-il ?
Sola sola, ùn possu stà Toute seule je ne peux rester
Senza musica, senza sunà, senza sunà Sans musique, sans résonner

Mi ricordu certe sere Je me souviens, certains soir,
E serinate sincere Les sérénades sincères
D’un amore infiaratu D’un amoureux enflammé
A zitella spasimava La jeune fille languissait
Da la voce di l’amatu À la voix de l’être aimé
Chì cantava à più pudè, à più pudè, à più pudè Qui chantait à n’en plus pouvoir, à n’en plus pouvoir

Forse un ghjornu venerà Un jour viendra peut-être
Una manu mi frisgerà Où une main m’effleurera
Le mo corde da trimà Fera vibrer mes cordes
Nascerà un altru amore Un autre amour naîtra,
Da pizzicà ne lu core À en serrer le cœur
Lu mo legnu lacrimà Mon bois pleurera

In la casa di l’amore Dans la maison de l’amour
Seraghju eiu lu tesoru Je serai le trésor
Da musicà la so vita Je mettrai de la musique dans sa vie
Nasceranu le canzone Naîtront les chansons
Fiurisceranu li cori Fleuriront les cœurs
D’una lea infinita… D’un lien infini
In la casa di l’amore Dans la maison de l’amour
Seraghju eiu lu tesoru Je serai le trésor
Da musicà la so vita Je mettrai de la musique dans sa vie
Nasceranu le canzone Naîtront les chansons
Fiurisceranu li cori Fleuriront les cœurs
D’una lea infinita… D’un lien infini

A Ghitarra, Diana di l’alba.

 —

Sinon, à part se détendre et profiter de la vie, on fait quoi dans les alentours? Et bien on visite Filitosa! Un haut lieu de la préhistoire Corse, avec 8000 ans d’âge! Le site se situe dans la vallée du Taravo, il fut découvert en 1946, par ses propriétaires.  8 ans plus tard, les fouilles ont commencé et plusieurs menhirs et poteries furent retrouvés. Le site est d’une beauté incroyable, avec une vue sur les montagnes et le maquis corse comme nul part ailleurs. Les couleurs sont sublimes, les roches aussi. On y voit plusieurs lézards s’y balader, multicolores.

Le site est facile d’accès, même pour les enfants. Il y a des bornes audio un peu partout sur le site, il vous suffit de sélectionner la langue désirée et la borne se met à vous raconter l’histoire de Filitosa. On trouve aussi sur le site des dizaines d’oliviers, l’un d’entre eux est même sacré pour la méditation.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

On est un peu flou… mais c’est l’esprit d’équipe qui compte!

Un grand merci à Marianne, Christian et Xavier pour votre accueil et partage. Un grand merci à mes camarades de blog trip également pour cette chouette journée en votre compagnie!
 —


Cet article est produit à la suite d’un partenariat entre le Salon des Blogueurs de Voyage et l’Office de Tourisme d’Ajaccio. Cependant tous les choix éditoriaux des articles produits suite à ce voyage me reviennent.

14 commentaires

  1. Très chouette article Violaine 🙂 Ravie d’avoir pu passer un peu de temps avec toi, discuter et échanger… se rencontrer « pour de vrai » 😉
    Tu retransmets très bien l’ambiance de cette douce et chaude journée ; je salive rien qu’à revoir les images du succulent repas que nous avons partagé.
    Et super d’avoir retrouvé la chanson de la guitare !

    Je suis encore occupée à écrire mes premières impressions et un article général sur le Salon (l’un ou l’autre devrais sortir demain)… Mais je parlerai aussi de cette belle journée. Tant de choses à raconter sur la Corse ! Une île qui m’a beaucoup marquée (pour un retour en Europe en douceur ^^).

  2. Bonjour Violaine,
    On n’a pas eu l’occasion de discuter lors du salon mais tes photos et ton récit nous fait presque regretter de ne pas avoir choisi le même blog trip que toi (cétait notre choix numéro 2)….
    Magnifiques photos et texte… ca donne envie de repartir tout de suite pour revivre cette expérience ! Merci de ce partage et au plaisir de se croiser un de ces jours.

    • ViolaineVM dit

      Hey!!! En effet on a pas trop eu le temps de discuter au salon, j’espère pour la prochaine fois! Merci en tous cas, je suis contente que le billet vous plaise 🙂 C’était un chouette blogtrip en effet, je ne regrette pas! 🙂 Au plaisir et à bientôt j’espère! 😉

  3. Waw, ça fait rêver ! Je prends bien note de l’adresse de la Villa Guidi pour quandn nous retournerons en Corse (car nous y retournerons, c’est sûr !).

    • ViolaineVM dit

      Merci Christophe! Cette musique est vraiment belle, c’est vrai! 🙂

  4. C’est tellement joli! ET ça avait l’air bien bon.
    Même si j’ai adoré mon blogtrip, celui-ci avait l’air très chouette aussi (il faisait parti de mes choix)… Je crois qu’on a tous été bien gâté. Mais surtout, j’aime beaucoup ton récit qui retranscris bien la journée je pense… Pour un peu, je suis retournée là-bas. Je vais de ce pas écouter la chanson pour me replonger un peu plus sur l’île.

    Sur une autre note : je suis contente de t’avoir revue, même si ce fut (trop) brièvement. Vivement la prochaine fois 😉

    • ViolaineVM dit

      Il était très chouette en effet hihihi 🙂 Je suis contente de t’avoir revue aussi, vivement la prochain fois en effet!!! 😀 Ou peut-être à Amsterdam avant ça! 😉

  5. Violaine, au fil de tes mots et de tes photos (magnifiques !) j’ai découvert un bout de Corse que je ne connais pas encore.
    Merci pour ce bel article qui dévoile un peu plus la beauté de cette île avec beaucoup d’authenticité.
    Christine

    • ViolaineVM dit

      Oh merci Christine! Cela me fait très plaisir de savoir que l’article et mes photos ont plu 🙂
      A bientôt!

  6. Super article Violaine tu m’avais raconté rapidement le blogtrip mais là ca prend tout son sens : la maison à l’air d’un véritable havre de paix !
    Bisous a bientôt Solène

  7. Oh, décidément, les articles sur les blogtrips se suivent et se ressemblent en un point : tous avaient l’air si chouette 🙂
    Et miam ! Tes photos font saliver !

  8. Pingback: Salon des Blogueurs de Voyage: Bruxelles, édition 2016 - Vio' Vadrouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *