7 commentaires

Port du Poussaï au Cap Dramont, en pleine nature

La semaine dernière, je partais découvrir la région de l’Esterel, du côté d’Agay. Je n’avais jusque là jamais entendu parler de ce coin et quelle belle découverte! C’est depuis le port du Poussaï que les sentiers commencent. Vous avez le choix, côté intérieur, version forêt, ou côté littoral en suivant le Sentier du Littoral pour passer côté mer.

J’ai suivi le côté mer, les paysages étaient tout simplement à couper le souffle. Cette randonnée, pour vous éclaircir un peu sur la question, c’est celle du Cap Dramont. Ça commence au petit port de pêche du Poussaï (« le plus beau port de la côte » m’a confié Régis de l’Office de Tourisme) et ça finit dans la baie d’Agay, en contournant le Cap Dramont et le sémaphore (toujours en activité, il s’occupe de la surveillance maritime, mais il est fermé au public). Si l’on souhaite prendre son temps, la randonnée dure environ 2 heures, j’y ai croisé beaucoup de monde avec un casse-croute, j’imagine qu’y passer l’après-midi doit être vraiment sympa’!

Petite parenthèse, à environ 200 mètres de la côte, on aperçoit l’île d’Or. Une île aux allures dorées et rougeâtres avec au beau milieu une jolie tour carré de style médiéval. A ce qu’il parait, cette île serait la source d’inspiration d’Hergé pour son album Tintin et l’Ile Noire (si vous l’avez lu, dîtes-moi ce que vous en pensez!). A l’époque, elle fut achetée pour la modique somme de 280 francs par un architecte local, qui finalement l’a perdu aux cartes quelques temps après. Elle devint alors la propriété du docteur Auguste Lutaud, qui a décidé de s’autoproclamer souverain de l’île (rien que ça!) et d’y faire ériger la tour carré en pierre rouge de l’Estérel que l’on retrouve aujourd’hui. L’île est d’ailleurs encore au jour d’aujourd’hui une propriété privée.

Le Cap Dramont, c’est une balade en pleine nature. Entre forêt, pins et rochers, on y trouve une flore magnifique, des fleurs colorées et des papillons! Bon, pour le côté insolite, je me suis aussi retrouvée nez à nez avec un serpent. Et ce n’était pas une petite couleuvre hein?!! Non non, il était vraiment gros celui-là! Une fois parti, j’avoue être restée de marbre pendant quelques minutes, je n’osais plus trop avancer au cas où il resurgirait sur le chemin!

*Note: pour les plus connectés, le Cap Dramont fait parti de la route numérique. Au long du sentier, vous retrouverez des codes QR à lire avec le téléphone depuis une application spéciale. Ces codes vous donneront plein d’infos sur le sentier, la faune, la flore et la géologie du Cap Dramont.

J’ai eu l’opportunité de vivre ce weekend grâce à un partenariat avec l’office de tourisme de l’Estérel Côte d’Azur et Saint-Raphaël Tourisme, que je remercie chaleureusement. Le choix des sujets évoqués et des illustrations sur le blog reste cependant entièrement mien.

7 commentaires

  1. Superbe !!
    J’y étais le weekend dernier aussi, mais avec un temps un peu plus voilé.
    Je n’habite pas très loin mais je n’y étais jamais allée. J’ai trouvé cet endroit magnifique et même totalement dépaysant !
    J’ai commencé à la plage du Débarquement pour terminer et faire demi tour là où il y a la vue sur Agay.

    Xx
    Julie

  2. ALBANI Micheline dit

    J’ai de merveilleux souvenirs concernant cet endroit et ce depuis les années 1970!!!

  3. Pingback: Du côté d'Agay - Vio' Vadrouille

  4. Pingback: St-Raphaël, l'Excelsior et Mrs Betty Haig

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *