2 commentaires

St-Raphaël, l’Excelsior et Mrs Betty Haig

Je me suis dit qu’il était temps de revenir sur mon séjour à St-Raphaël du mois dernier. Je vous ai parlé brièvement de la Grande roue et des alentours comme le Cap Dramont. Mais, revenons-en à St-Raphaël…

Je ne connaissais que brièvement cette ville, j’avais visité St-Trop’ et Grimaud il y a quelques années, mais de St-Raphaël, aucun souvenirs. J’ai redécouvert le bord de mer, la joie d’admirer les bateaux, flâner sur le port. Les plages aux eaux turquoises, les soirées animées et joliment éclairées. Bref, un air d’été dans le sud de la France. 

Lors de mon séjour, deux bateaux étaient nichés dans la baie de St-Raphaël. Un gros bateau de croisière, mais aussi un grand voilier. Magnifique, majestueux. Je décide de me balader dans la ville et de monter à l’Eglise San Raféu (église romane du XIIème siècle), d’où l’on a un point de vue superbe en haut de la tour de guet sur la ville et où l’on peux visiter le musée de préhistoire et archéologique sous-marine.

Depuis le port de St-Raphaël, on peut marcher le long de la côte jusque Santa Lucia, le troisième port de plaisance de la Côte d’Azur. La balade est agréable en bord de mer…

 

Durant ce séjour, je suis restée à l’hôtel l’Excelsior, idéalement positionné sur le port. Certain vous diront qu’il le trouve vieillot, moi je l’ai trouvé authentique. J’aime cet aspect ancien, de l’époque. J’aime que les portes des chambres s’ouvrent avec une clé, plutôt qu’avec une carte magnétique. Une belle terrasse pour prendre son café face à la mer, pouvoir regarder les passants dans la rue, paillote de plage par-dessus l’épaule.

Ce qui m’a vraiment plu et émerveillé, c’est le livre d’or. Le livre d’or authentique de l’hôtel, le vieux livre de 1934. Depuis le premier jour, les clients ont laissé leurs empreintes. Musical, poétique, artistique… ce que j’ai pu constater facilement, c’est qu’à l’époque, les gens étaient inspirés. Ils dessinaient, écrivait de petits partitions de musique, des poèmes, des mots doux et nostalgiques. Des mots d’amitiés. Sans clichés, sans chichi.

Parmi ces petits mots, des gens célèbres ont écrit. Des voyageurs, des admirateurs. Une Mrs Betty Haig aussi, m’explique David, le propriétaire de l’hôtel. Après quelques recherches, il a retrouvé la trace de Mrs Haig, une anglaise qui remporta le Rallye Paris – Saint-Raphaël Féminin en 1938, un rallye automobile français exclusivement réservé aux femmes. Elle était la petite nièce du Maréchal Douglas Haig et s’était imposée aux Jeux olympiques d’été de 1936 sur Singer Le Mans 1500 dans la seule épreuve de démonstration en sports mécaniques sur route. Un sacré bout de femme!

Le premier Luxembourgeois à resté à l’Excelsior a écrit: « Eh bien ça m’a plu, c’est pour ça que je suis revenu et que je reviendrai encore« . Un 2 avril d’il y a bien longtemps, un certain Mr. T. écrit un commentaire qui m’a fait bien rire: « Ici pour la première fois de sa vie, ma belle-mère a sourit« . En 1946, M. Bert écrit: « Je chante ce soir ma plus belle chanson pour la toute charmante Mme L. . Seul dans la nuit avec ma vive et profonde sympathie« . Un beau souvenir.

.


Hôtel Excelsior
Promenade du Président René Coty, 83700 Saint-Raphaël


 

.

Un grand merci à David pour son accueil à l’Excelsior et ce partage de souvenirs, ainsi qu’à son équipe pour leur gentillesse. 

J’ai eu l’opportunité de vivre ce weekend grâce à un partenariat avec l’office de tourisme de l’Estérel Côte d’Azur et Saint-Raphaël Tourisme, que je remercie chaleureusement. Le choix des sujets évoqués et des illustrations sur le blog reste cependant entièrement mien.

.

2 commentaires

  1. Une chouette hôtel au charme suranné on dirait… C’est vrai que c’est bien aussi de conserver des traces de son passé. Bravo pour tes jolies photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *