Laissez un petit mot!

Le MIMA, au cœur des anciennes Brasseries Bellevue

Vous le savez déjà probablement si vous lisez ce blog depuis quelques temps, les musées et moi, on n’est pas franchement amis. Cependant, je ne ferme aucune porte. Je laisse mon esprit ouvert à toute découverte qui pourrait me surprendre, comme celle du musée de l’innocence à Istanbul par exemple. Cette fois-ci, direction Bruxelles au coeur de Molenbeek dans les anciennes Brasseries Bellevue pour l’ouverture du nouveau musée consacré à l’art du 21e siècle, le MIMA qui m’a bien plu.

Découvrir le MIMA en avant-première, c’était franchement cool. Après une longue journée de salon et de conférences sur le blogging de voyage, la soirée approche et c’est au nouveau Millennium Iconoclast Museum of Art, un musée cosmopolite de la culture 2.0 qu’elle se déroula. A peine entrés dans les locaux, un accueil chaleureux du personnel nous fut réservé, puis une autre occasion de papoter entre blogueurs, de revenir sur ces deux journées de rencontres s’est présentée. C’est par petits groupes de 8 personnes que nous pénétrons dans les locaux du musée afin d’y découvrir des expositions éphémères, uniques.

Ce bâtiment, c’est une ancienne brasserie (les Brasseries Bellevue). Mais désormais, ce n’est plus de la bière que l’on fait ici, c’est de l’art. Et pour l’ouverture, quatre installations temporaires présentant les artistes Swoon, Maya Hayuk, MOMO et Faile sont présentées le temps d’une exposition nommée CITY LIGHTS.

.

Vous l’avez compris, les expositions présentées ne resteront pas, alors allez-y vite pour ne pas manquer les premières, présentant notamment l’artiste SWOON (de son vrai nom Caledonia Curry), une artiste américaine qui grave des portraits sur du lino puis les imprime sur du Mylar, sur du papier recyclé ou bien encore sur du papier calque. Pour l’exposition du MIMA, son travail des plus minutieux se situe au sous-sol, c’est là qu’elle a tenu à exposer ses portraits et motifs en papier découpés, sur les murs à même le béton. J’avoue avoir été plus qu’impressionnée par ses œuvres, tout dans le détail, fin et vraiment fascinant à observer.

.

Au premier étage, c’est de Faile que ça parle. Si vous suivez un peu l’actualité de l’art, vous avez probablement déjà vu leur travail et notamment cette roue de bois gravée qui tourne en plein Times Square à New-York. Ne la cherchez plus, elle est maintenant au MIMA à Bruxelles. Juste pour quelques temps ceci dit. Un travail dans le bois incroyable d’ailleurs, j’aurai volontiers passé plus de temps à scruter toutes les petites écritures et les petits dessins gravés dessus.

Chez Faile, tout est haut en couleur, ça attire l’œil et c’est drôlement bien fait. On y trouve des collages, des peintures et différents supports ; du bois aux toiles en passant par des moulins à prières qui nous rappelle les moulins tibétains. C’est un voyage pour les yeux. J’ai adoré. Leur roue de prières par ailleurs se veut en fait “un autel pop païen consacrée aux thèmes du désire et de la consommation pour vous, pauvres pêcheurs.” pour la petite histoire.

Mais qui se cache derrière cet acronyme signifiant « a life » (une vie) ? Un duo d’artistes, Patrick et Patrick, basés à Brooklyn depuis 1999. Je vous laisse découvrir leur site, ça vaut le détour.

.

Enfin, dans les pièces suivantes, vous découvrirez les installations de Maya Hayuk, une artiste multifacette américaine qui a repeint la salle -que l’on surnomme « la chapelle » pour son architecture unique- au complet avec des couleurs fluorescentes; une expérience visuelle plutôt sympa où l’on découvre des superpositions de motifs et de couleurs.

Puis c’est au tour de MOMO de nous embarquer dans une installation qui se veut un peu chasse au trésor puisqu’il a caché dans son œuvre quelques dessins et photos. Son travail représente des géométries abstraites et colorées et présente une vidéo expliquant les outils et étapes de sa peinture murale.

.

..

N’oubliez pas de faire un tour par la terrasse d’où vous pourrez admirer la vue sur la ville. Une fin sympa de la visite.

.

INFOS PRATIQUES

 

Musée du MIMA
33 Quai du Hainaut
, 1080 Molenbeek-Saint-Jean
, Bruxelles
Ouverture du mercredi au dimanche, de 10h00 à 18h00

Entrées: 9.50€/ personne, 7.50€ pour les 12-18, étudiants et séniors, plus d’infos sur leur site.

*Note: Ces installations font partie de l’exposition CITY LIGHTS et seront présentes au musée du MIMA du 15 avril 2016 au 28 aout 2016.

.


Cet article est produit à la suite d’un partenariat entre le Salon des Blogueurs de Voyage, le MIMA et ce blog participant au salon. Cependant tous les choix éditoriaux des articles produits suite à cette visite me reviennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *