5 commentaires

Visiter Charleville-Mézières et ses alentours: visites & bonnes adresses

Je continue ma série d’articles Grand-Est et vous embarque avec moi aujourd’hui pour un voyage au cœur des Ardennes françaises, à Charleville-Mézières et ses alentours. Etant moi-même ardennaise, je vous avoue que c’est un article que je partage avec une grande joie!

On ne va pas se mentir, les Ardennes ne sont pas forcément la première destination qui vous viendrait en tête si vous songiez à organiser un weekend déconnecté et nature. Et pourtant ! Les Ardennes pourraient bien vous surprendre. Nous avons sillonné ses routes en famille avec Pedro et Hector en juin dernier, et ce fut un vrai plaisir.

Je n’étais pas retournée dans les Ardennes depuis très longtemps et j’ai finalement redécouvert cette région sous un nouvel angle. Je partage ainsi mes quelques coups de cœur, visite et bonnes adresses !

Visiter Charleville-Mézières

Se balader dans le cœur de ville et sur la Place Ducale

J’ai plus ou moins redécouvert Charleville-Mézières car, même étant née dans les Ardennes, je n’y ai jamais vraiment vécu. Et donc je ne connaissais que très peu Charleville-Mézières. J’ai été bluffée! D’ailleurs, Pedro aussi. C’est resté son étape coup de cœur de ce voyage dans le Grand-Est.

On a été charmé par la gentillesse des gens, par la beauté de la ville et de son architecture, par ses espaces verts, ses musées aussi. L’ambiance de la ville est absolument géniale ! Un coup de soleil et hop, tout le monde en terrasse sur la Place Ducale qui est un incontournable de toute visite à Charleville-Mézières. Bref, vous l’avez compris, se balader dans les rues de Charleville et se laisser envoûter par l’atmosphère de la ville, c’est à faire.

Visiter le musée de l’Ardenne et le musée Rimbaud

Si vous aimez les visites culturelles et notamment la poésie, vous serez comblé(e)! Charleville-Mézières est en effet le lieu de naissance du célèbre poète Arthur Rimbaud. On retrouve un musée dédié à son oeuvre en plein centre-ville, dans un très chouette bâtiment -difficile de le rater, il est sublime!- qui n’est autre qu’un ancien moulin sur les bords de la Meuse (tarif: 8€ par adulte avec le pass 3 musées).

Le musée de l’Ardenne quant à lui se retrouve sur la Place Ducale et retrace l’histoire de Charleville-Mézières mais aussi du département et du territoire ardennais.

Ce sont deux chouettes visites à faire si vous souhaitez en savoir plus sur la région et sur la ville !

Flâner le long de la Meuse

Les bords de Meuse sont superbes ! J’ai été impressionnée de voir que Charleville-Mézières est une ville très verte. C’est très agréable de se balader au bord de l’eau en ville, et on y retrouve de nombreuses péniches-restaurants pour s’installer sur les terrasses sur l’eau, idéal aux beaux jours. Je trouve que les fleuves ou rivières en ville donne toujours un petit charme aux villes, je ne sais pas vous, mais moi, j’aime beaucoup ce panorama !

Tester les pâtisseries locales

On dit souvent que le voyage commence dans l’assiette, et ce n’est pas faux. Surtout dans les Ardennes ! On y mange très bien, et on peut facilement se régaler de bonnes pâtisseries.

On s’est laissé tenter par une fameuse tarte au sucre, spécialité de la région, mais aussi par un Carolo et une Ardoise. Le Carolo, pour la petite anecdote, il faut savoir que les habitants de Charleville-Mézières sont appelés les Carolomacérien(ne)s. La pâtisserie vient de là : il s’agit en fait d’une meringue aux amandes, garnie d’une crème légère pralinée, mélangeant praline et macaron. Un ré-gal! L’Ardoise quant à elle est un gâteau typique aussi qui tient son nom et son aspect de l’ardoise, une pierre très répandue dans les Ardennes.

Pour se régaler, je vous conseille la Pâtisserie-Boulangerie Mont Olympe (7 Rue du Moulin), c’est chez eux que vous trouverez ces merveilles (notamment l’Ardoise qui est leur spécialité). Ne tardez pas trop car les tartes au sucre partent vite !

3 idées de visite aux alentours de Charleville-Mézières

À Monthermé, randonner à la Roche à Sept-Heures

Envie de s’échapper le temps d’une après-midi ? A la maison, on adore les weekends en ville, couplé d’une escapade nature. L’idéal avec un weekend à Charleville-Mézières, c’est qu’on peut facilement y ajouter des activités nature.

A 30 minutes de route à peine, on a rejoint Monthermé pour faire une partie de la randonnée de la Roche à Sept-Heures. On voulait faire la boucle au complet, mais la météo nous a rattrapée. On a fait un bon morceau quand même et je peux vous dire que c’est plutôt chouette ! La boucle fait 6 km (comptez environ 2h30, carte disponible à l’office de tourisme de Monthermé avant de commencer l’itinéraire) et surplombe la boucle de la Meuse. Le panorama une fois en haut est superbe !

Ce que j’ai beaucoup aimé et que je ne savais pas, c’est qu’il y a toute une route des légendes dans la vallée de la Meuse et de Semoy. Le Château du Diable à Roc La Tour, les Dames de Meuse à Laifour, les Quatre Fils Aymon à Bogny-sur-Meuse, les Rièzes de Rocroi … il est en fait possible de se faire un itinéraire basé sur les légendes ardennaises. Et elles sont nombreuses : dans les Ardennes, on dit que sous chaque pierre se cache une légende … . Une idée sympa pour les familles par exemple !

À vélo le long de la voie verte

Vous êtes plutôt vélo ? Les Ardennes peuvent aussi se parcourir sur la Voie Verte Trans-Ardennes, soit 120 km de piste cyclable le long de la Meuse, jusque Givet, tout au nord du département. Elle est d’ailleurs aussi praticable à pied, à trottinette, bref comme vous voulez.

On a pu explorer la petite partie entre Monthermé et Bogny-sur-Meuse, et on s’est régalé ! On a trouvé ça super à faire en famille, moi à vélo et Pedro avec Hector dans le triporteur, c’était super pour faire des arrêts photos ou goûter. La voie verte est superbe, bien aménagée et les bords de Meuse sont incroyables ! Il y a des panoramas vraiment très beaux et super calmes.

Info : pour louer des vélos (ou triporteur), rendez-vous Chez Graziella !

Monter au point de vue des Quatre Fils Aymon

Dans les Ardennes, il y a toute une légende autour des Quatre Fils Aymon, une légende qui daterait du XIIème siècle. Il est possible d’en savoir plus sur cette légende en montant au point de vue qui domine la Meuse et Bogny-sur-Meuse. Un parcours retrace l’histoire au complet de ces quatre frères.

Je suis assez fan de légendes (forcément, après 6 ans en Irlande…), alors je vous la raconte quand même en bref par ici. C’est l’histoire de quatre frères (Allard, Guichard, Renaud et Richard), les quatre fils du duc Aymon, vassal de Charlemagne.

La légende raconte que durant une partie d’échec un peu mouvementée, Renaud aurait blessé mortellement Bertolai, le neveu de Charlemagne. Renaud fuit la cour et part se réfugier chez son père qui le chassera du domaine. Finalement, c’est auprès de ses frères qu’il trouvera de l’aide, ils s’enfuiront tous les quatre à cheval (sur un seul et même cheval!) dans les profondeurs de la forêt d’Ardenne. Ils parviendront à semer ceux qui les pourchassent grâce aux pouvoirs magiques de Bayard (leur cheval) qui est capable de franchir une vallée d’un seul saut.

Ils finiront par construire une forteresse (la forteresse de Montessor) grâce à un cousin enchanteur afin de se protéger des troupes de Charlemagne, mais au bout de 7 ans, Charlemagne finira par les retrouver. Le château est assiégé, mais les quatre frères parviennent une fois de plus à s’enfuir grâce à leur cheval, capable de franchir la Meuse en un saut.

Ils partent trouver refuge au sud et se mettent au service du roi Yvon de Gascogne. Etant d’une aide précieuse lors des batailles, le roi Yvon donnera à Renaud la main de sa soeur Aélis et de ses terres. Renaud fait construire le château de Montauban pour leur protection, mais Charlemagne finit par les retrouver et leur tend un piège lors de la bataille de Vaucouleurs.

Mais les quatre frères n’ont pas dit leur dernier mot, ils ont finalement réussi à obtenir le pardon de Charlemagne, qui en échange de la paix, demande à ce que Bayard (le cheval) soit sacrifier. Aujourd’hui, on dit que Bayard, lors des nuits sans lune, revient hanter la forêt d’Ardenne.

Charleville-Mézières en pratique

Où dormir à Charleville-Mézières ?

On a testé les chambres d’hôtes La Clef des Champs, côté chambres et c’était juste divin ! On a adoré le séjour, les chambres sont superbes et parfaitement situées à 1 minute de la Place Ducale. Gros coup de cœur pour la petite cour intérieure. Chaque chambre porte le nom d’un poème de Rimbaud, et on retrouve le poème dans la chambre sur le mur. On a eu la chambre Sensation, dont je vous laisse le poème ci-dessous en photo.

Où manger à Charleville-Mézières ?

On a testé le restaurant Chez Toshi, un restaurant gastronomique situé juste à côté de notre chambre d’hôtes. C’est un chef japonais, Toshikatsu Takahashi, que l’on retrouve aux fourneaux pour une cuisine française aux influences japonaises. Je recommande à 2000%, c’était absolument ma-gique ! On s’est plus que régalé ! Tout était délicieux, de A à Z.

Ouvert tous les jours sauf le mercredi et le dimanche, réservation recommandée.

VOUS ÊTES SUR PINTEREST? MOI AUSSI!

Epinglez cet article dans vos tableaux pour le garder bien au chaud 

Un reportage #GrandEst en partenariat avec Visit Ardenne et l’ART Grand Est, que je remercie! L’article ne reflète que mes opinions personnelles. 

5 commentaires

  1. Je crois honnêtement que c’est la 1re fois que je vois des images de cett ville, qui me semble juste très lointaine, mais c’est joli en vrai!

    • Violaine dit

      Ahah, tu connais un peu Charleville-Mézières? En fait, la ville est superbe! Les alentours aussi d’ailleurs, c’est fou parce qu’on en a pas d’image du tout ou alors pas très bonne en France je trouve, alors que c’est vraiment top 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *