2 commentaires

Vivre au Portugal: la Chronique Nata #1

Nouvelle année, nouvelle chronique! Enfin, nouvelle chronique tout court puisque je n’avais encore jamais expérimenté ce type d’article sur le blog. Vous le savez, je suis désormais résidente au Portugal depuis août 2018. Et même si je n’ai parlé de ce changement que récemment sur le blog, il y a déjà dans mes brouillons de blog, un sacré petit paquet d’article qui vont voir le jour sur le Portugal. 

C’est décidé, en 2019, je m’investie davantage sur le blog et je vais tenter d’être plus régulière dans mes publications. J’espère m’y tenir. J’ai aussi envie de lancer cette petite chronique, la Chronique Nata pour vous parler de mon quotidien d’expatriée au Portugal. Une chronique plus légère, plus petite, plus personnelle. Vous parler de la vie portugaise telle que je la vis et de toutes ces petites choses qui m’étonne, qui m’énerve, que j’adore.

J’espère que ce format vous plaira! Je me suis récemment prise au jeu à lire de nombreux blogs d’expatriés et j’ai adoré lire les chroniques de Céline sur sa vie en Laponie, ou bien encore celle de Sarah sur sa vie en Ecosse. Alors je me suis dit que j’allais me lancer aussi pour vous parler de la vie au Portugal, pour rester en contact et discuter de ce quotidien d’expatrié qui vous plai-rait peut-être?

***

Terrasse disparue!

J’en ai parlé sur Twitter, cette semaine je me suis retrouvée les yeux ronds face à ma terrasse. Je me suis levée un beau matin avec la grande surprise de voir ma terrasse disparue sous un tas d’échaffaudages, mes affaires disparues (je ne sais d’ailleurs toujours pas où elles sont), et tout un tas d’ouvriers semant leurs mégots de cigarettes partout sur ce qui est, en théorie, chez moi.

Ce qui m’a énervée, c’est que je n’ai jamais été mise au courant de la situation (apparement chose courante au Portugal): le restaurant d’à côté est en rénovation et n’a pas daigné m’informer qu’ils utiliseraient leur porte de secours (donnant sur ma terrasse) pour s’installer chez moi et faire leurs rénovations. Sympa quand tu vis dans un appart’ avec des baies vitrées donnant sur ton salon, ta chambre et ta salle de bain: ainsi, je vis les volets fermés en attendant qu’ils finissent les travaux (probablement pas de si tôt). Sinon je peux aussi me doucher devant tout le monde. J’ai le choix^^.

Déménagement en vue!

Cette semaine,  j’ai commencé à faire nos cartons: ma petite famille déménage la semaine prochaine! Nous quittons le village de Pico de Regalados qui a fait monter mon taux d’énervement à son max et cet appartement qui nous cause beaucoup de soucis depuis notre arrivée: on a eu d’énormes problèmes d’humidité, les murs de l’appartement sont devenus noirs en quelques jours et quand “l’équipe technique” envoyée est arrivée, on a eu droit à un: “Oh mais c’est pas si dramatique, ça arrive partout ça au Portugal!”. Voilà, voilà. Comment vous dire… nos affaires et les meubles qui moisissent à vue d’oeil, c’est normal??? J’ai cru à une blague, mais non. Apparemment l’agence via laquelle nous louons cet appart’ aurait tout fait repeindre avant notre arrivée non pas pour lui redonner un coup de fraicheur, mais pour camoufler. Et selon les dires de la voisine du dessus, ça dure depuis des années…!

Direction donc la “grande” ville, direction Guimarães! Nous avons trouvé un appartement (VICTOIRE!) sur un coup de chance incroyable via quelqu’un qui connait quelqu’un… etc., en plein centre-ville. Trouver un appartement (décent) en location au Portugal relève du miracle car tout est à vendre, mais pas à louer. J’ai hâte de vous en montrer et de vous en dire plus sur la vie à Guimarães! Je me réjouis!

Un peu d’exotisme

Cette semaine, j’ai craqué sur les “maracujas” (une sorte de fruit de la passion) à prix abordable au supermarché. Je suis étonnée de voir qu’au Portugal, on trouve des produits aromatisés à ce fruit carrément partout, il fallait donc que je teste le fruit “en vrai”. Résultat: c’est hyper sympa à mélanger dans un yaourt par exemple. Cela peut paraître un peu bête, mais c’est un aspect de la vie que j’adore au Portugal: trouver une grande variété de fruits et légumes, ça me manquait un peu en Irlande.

Et côté exotisme, j’ai aussi eu l’occasion de goûter aux spaghettis-haricots rouges et je vous avouerai que ça a été un peu surprenant. J’en parlais aussi sur Twitter cette semaine, je suis toujours restée perplexe devant les plats de lasagnes accompagnés de frites en Irlande, mais pour le coup, les spaghettis aux haricots rouges et sans sauce m’ont aussi laissée un peu dubitative. J’ai tenté de trouver la recette, mais je suis restée sans réponse (même de mon conjoint qui pourtant est portugais). Clairement, c’est une “spécialité” du restau d’à côté, made in Pico de Regalados.

Si vous connaissez ce plat, je suis preneuse d’infos! 

<<<

Voilà pour cette première petite (enfin pas si petite en fait) chronique! Je vous laisse me dire ce que vous en pensez en commentaire, et n’hésitez pas à partager vous aussi vos étonnements, déceptions ou coups de coeur dans votre pays d’expat’!

Pour voir tous mes articles sur le Portugal, c’est par là!

VOUS ÊTES SUR PINTEREST? MOI AUSSI!

Epinglez cet article dans vos tableaux pour le garder bien au chaud 

2 commentaires

  1. Sarah Lachhab dit

    Miammmmm!
    Bon déménagement ma vieille, encore un, espérons que tu puisses vraiment défaire les cartons à présent <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *