9 commentaires

Voyage en Dalmatie Centrale #1

Voilà un coin de l’Europe dont on ne connaît que peu de choses. Et pourtant, si je vous dit Split ou bien encore la côte adriatique, je suis certaine que cela vous parle déjà…

La Dalmatie centrale est une de ces régions de Croatie où le tourisme de masse ne s’est pas encore installé (ce qui n’est pas plus mal vous me direz). La région plaira donc aux plus aventuriers dans l’arrière-pays, puis aux familles ou voyageurs en couple sur la côte. Deux facettes de la région bien différentes avec de beaux paysages, des parcs naturels régionaux, des produits gastronomiques locaux et ce petit vent catabatique du nord-est qui souffle et que l’on appelle ici bura, avec en prime le soleil.

En Dalmatie centrale, tout est encore loin de ressembler à la côte italienne ou à la Côte d’Azur, qu’on se le dise. Ici, exception faite de Split, tout est encore à “l’état brut”. L’offre touristique y est peu développée (avis aux investisseurs!), une bonne occasion de voir cela comme un gage d’authenticité peut-être. En tous cas, l’eau y est aussi bleue et transparente et la culture aussi riche.

Je vous emmène avec moi à travers ce carnet de bord de mes cinq jours de voyage en Dalmatie centrale. Itinéraire de séjour ou carnet de voyage, retour en photos, faits insolites et bonnes adresses pour que chacun y trouve son compte.

SPLIT, CAPITALE DE LA DALMATIE CENTRALE

Je n’ai passé qu’une journée à Split et pourtant, j’ai été surprise. De la couleur, des ruelles charmantes, des places pleines de restaurants et cafés, et une histoire et culture importante. Sans oublier le délicieux bord de mer d’où l’on peut admirer les couchers de soleil qui reflètent sur la ville. Split n’est pas très grande, mais elle occupe et détend tout voyageur qui lui accordera un peu de temps selon moi.

Le palais des Dioclétiens est évidemment au cœur de la ville, et donne cette allure princière à la petite capitale. Il fut construit entre la fin du IIIe siècle et le début du IVe siècle et fait désormais partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Autrefois résidence impériale, on peut aujourd’hui le visiter ainsi que ses sous-sol qui servent maintenant de musée et de boutiques touristiques.  Au cœur du palais, on y croise également des chanteurs traditionnels croates chantant a capella des airs du pays. On ne se lasse pas de se balader dans Split; pour profiter du soleil, de l’air marin ou quand bien même de son architecture qui en dit long.

CARNET DE VOYAGE / SPLIT

.
Où dormir à Split?
⊙ Hôtel Cornaro****, Sinjska ul. 6, 21000, Split, Croatie

Où manger à Split?
 Restaurant Tinel Trattoria, Tomića Stine 1, Split 21000, Croatie

SOUS LA PLUIE DE ŠOLTA

6h45. Depuis Split, les ferries se préparent à partir vers les différentes îles au large de la capitale de la région. Le ferry dans lequel je monte m’emmène vers Šolta, une petite île d’environ 1500 habitants. L’île compte 8 villes; Donje Selo, Gornje Selo, Grohote, Maslinica, Necujam, Rogac, Srednje Selo et Stomorska.

J’ai été agréablement surprise par l’île. Coup de cœur pour cet endroit qui me semble désert. Malgré le temps pluvieux, l’île est belle. Les touristes sont passés et désormais la hors-saison se met en place, pour les locaux. Sur Šolta, on fait du vin, du miel, de la peinture et les bateaux dansent dans les ports. Les plages désertent elles, laissent place au sable non souillé. L’eau est transparente à certains endroits, elle m’invite à un plongeon que je ne pourrai faire étant donné la météo ce jour-là et l’absence de maillot de bain (je reviendrai cet été!).  Pourtant, la température est encore clémente et il fait bon de se balader au bord de l’eau.

CARNET DE VOYAGE / ŠOLTA

Où dormir à Šolta?
Martinis Marchi Heritage Hotel, Put Sv. Nikole 51, 21430, Maslinica, Croatie

⊙ Un peu de vin?
Agroturizam KAŠTELANAC, Duga gomila 7, 21432 Gornje Selo, otok Šolta, Hrvatska

 

VRLIKA, SOURCE DE LA CETINA

Vrlika me fait penser à l’un de ces villages fantômes où plus trop rien ne se passe. Les gens fuient, les commerces ferment. Les maisons y sont en partie détruites, les gens ne sont jamais revenu après la guerre. Et pourtant ici, la petite rue commerciale survit. Vrlika, c’est le foyer d’environ 820 personnes qui y vivent à l’année. Les montagnes qui entourent le village amènent les touristes qui s’y donnent à cœur joie pour la randonnée.

C’est avec Domagoj, mon guide local que je vais voir ces paysages magnifiques défiler à ma fenêtre. Depuis la jeep, surélevée mais un peu tape-cul il faut le dire, j’admire les montagnes, prairies, bergers et toutes ces couleurs qui se mélangent à la perfection dans cet endroit dont je ne connaissais rien jusqu’à la veille. Ici, la rivière Cetina prend sa source, elle coule sur 101 kilomètres (ce qui fait d’elle la plus longue rivière de Croatie) et va se jeter dans la mer Adriatique, à Omis (dont je vous parlerai dans le deuxième volet de ce carnet).

CARNET DE VOYAGE / VRLIKA

Où faire un Jeep Safari?
Dalmatia Explorer, 30. Svibnja 1A, 21236 Vrlika, Croatie

 

SINJ ET LA CULTURE ALKA

À Sinj, en août 1715, avait lieu le premier tournoi de chevalerie traditionnelle appelé Alka. Des hommes armés d’une lance sur un cheval filant à toute allure, tentant de passer cette dernière dans l’anneau appelé Alka est devenu aujourd’hui un événement culturel majeur dans cette région de la Dalmatie centrale. La tradition s’est perpétuée et est désormais inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Les tournois ont lieu chaque année et les chevaliers sélectionnés scrupuleusement, les participants doivent êtres croates, de la région de Sinj et de sexe masculin. L’ évènement attire chaque année des milliers de visiteurs. Pour cette occasion, la ville de Sinj a ouvert un musée interactif entièrement dédié à la tradition cette année. Je ne peux que vous recommander de le visiter, le musée est une source d’informations!

*Note: je vous parle un peu plus en détails de l’Alka sur le blog de Fabrice, Instinct Voyageur!

CARNET DE VOYAGE / SINJ

Où manger à Sinj?
Vila Rustika, Radošić 38, Sinj, Croatie

⊙ Musée Alka, 12 Put Petrovca, Sinj, Croatie

 

La première partie de ce carnet de bord s’arrête là, mais je vous raconte la suite de ce voyage dans un #2 très bientôt. Restez dans le coin!

J’ai eu l’opportunité de vivre ce séjour grâce à un partenariat avec l’Office National Croate de Tourisme, que je remercie chaleureusement, ainsi que Fabrice du blog Instinct voyageur sur lequel vous retrouverez mes articles de la Croatie prochainement. Le choix des sujets évoqués et des illustrations sur le blog reste cependant entièrement mien.

9 commentaires

  1. Très bel article, tes photos de vieilles villes et de paysages sont vraiment belles et “immersives” (oui, c’est un mot que j’aime bien , même s’il n’existe pas vraiment ^^). Je connais très peu la Croatie : quelques voyages dans le nord et une semaine en voilier (merci pour la mention ^^), et j’ai une certaine curiosité pour ce pays… curiosité bien renforcée par ton article 🙂

    • ViolaineVM dit

      Merci Amandine! 🙂 C’est un beau pays qui je crois à encore beaucoup à montrer et offrir, il y a tant d’endroits méconnus!

  2. Je vais probablement avoir l’air conne, mais je n’avais aucune idée de l’endroit où se trouvait la Dalmatie. >> Alors merci à toi pour cette magnifique découverte. Ça a l’air d’être un coin absolument charmant. Et ces photos de paysages.. Wahou quoi ! xx

    • ViolaineVM dit

      Ah ah, je ne connaissais pas non plus avant d’y être allée! Je te rassure, ce n’est pas une destination HYPRA populaire 🙂
      Merci en tous cas! 🙂

  3. Hello Violaine,
    Stomorska, Grohote, Donje Selo, Vrlika… tu ne seras pas surprise que c’est la première fois que j’entends parler des ces endroits !
    C’est très plaisant de découvrir de nouveaux endroits de ce beau pays.
    J’attends la suite, je suis sûr que tu vas encore nous faire découvrir des endroits très intéressants.
    Et merci pour la mention ! 😉

  4. Pingback: Zagreb, tu m'as charmée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *