2 commentaires

Un peu de Guimarães, un peu de Viana do Castelo

Ce weekend au Portugal, il a commencé par Guimarães, une jolie ville historique à l’est de Porto. Environ une heure les séparent. Comme je vous le disait dans un de mes précédants articles sur le Portugal, Guimarães a joué un rôle important dans la formation du pays. D’ailleurs, son centre historique est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2001. Se promener dans ses jolies ruelles nous font admirer les splendeurs du passé, dans celle que l’on surnomme le “berceau” de l’identité portugaise.

C’est à Guimarães qu’est né le premier roi du Portugal, Alphonse Henriques, en 1109. Il a conquit le sud du pays, a fais tomber les citadelles une à une,  a défié les Maures et a repoussé les frontières du Portugal, qui sont les plus anciennes d’Europe, depuis 1297.

Si vous avez peut-être entendu parler de Guimarães ces dernières années, c’est parce qu’elle a obtenue le titre de Capitale Européenne de la Culture en 2012, aux côtés de Maribor, en Slovénie. Vous aurez donc une belle occasion de rester quelques jours de plus à Guimarães, il y a de quoi voir et de quoi faire dans ce joli coin du Portugal.

 

Viana do Castelo, c’est une autre histoire. La légende doit son nom à la princesse enfermée dans la tour de son château, dans l’attente d’être sauvée. On dit donc “Vi Ana do Castelo”, littéralement, “j’ai vu Ana du château“.

Ville de marins intrépides, les caravelles qui partaient de son port s’en allaient vers le Brésil, les îles Atlantiques, le nord de l’Europe mais aussi l’Inde. Cela permis un échange culturel important qui résista au temps qui passe.

Ajourd’hui, la ville aux allures médiévales où l’on retrouve couler la rivière “Lima” (comme à Ponte de Lima) est baignée par l’océan Atlantique mais aussi dominée par le mont de Santa Luzia. Depuis ce mont, la vue est superbe. On peux y voir tout ce que l’Homme a bâti avec Viana et ce que la nature a garder. On y voit la côte sauvage, la plage, la ville, les ponts, la rivière, les forêts, un mélange tout en harmonie.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *