Laissez un petit mot!

Visiter Châlons-en-Champagne: rencontres et jolies découvertes

Je vous emmène aujourd’hui à Châlons-en-Champagne dans la Marne. Un coin de France peu connu et une ville qui regorge de jolies découvertes. Une ville où j’ai grandi et où je n’avais jamais vraiment pris le temps de découvrir ses secrets bien gardés.

Voilà une belle idée d’escapade à 1h de Paris en TGV pour s’échapper le temps d’un weekend! La Marne possède de biens jolis recoins où il fait bon s’évader pour quelques jours avec des tonnes de bonnes adresses et d’activités.

On retrouve par exemple la jolie ville de Reims, la ville d’Epernay et ses célèbres maisons de Champagne, le lac du Der pour une pause nature et nautique, ou bien encore la ville de Châlons-en-Champagne pour ne citer que quelques destinations marnaises.

Je vous emmène aujourd’hui à Châlons-en-Champagne et partage avec vous quelques idées de visites pour votre weekend en Champagne!

Se perdre en ville pour découvrir ses jolies ruelles

Commencer sa visite d’une ville par se perdre dans ses ruelles, c’est pour moi la meilleure approche. On se met dans le bain, on apprivoise la ville à son rythme. On découvre ses multiples facettes et parfois, des recoins incroyables. Châlons-en-Champagne fait partie de ses villes dont l’architecture est vraiment très belle, il suffit de lever le nez, et de prendre le temps d’observer.

Pour cette visite de la ville, nous avons eu la chance d’avoir une guide-conférencière passionnée: Marie-Josèphe. Visiter la ville avec un guide est un vrai luxe! Je trouve ça tellement chouette de pouvoir poser des questions, d’en savoir un peu plus sur tel ou tel bâtiment, église… . Si vous passez par Châlons-en-Champagne, ne manquez pas de réserver votre visite guidée avec l’office de tourisme, et si possible, demandez Marie-Josèphe, vous serez conquis! La visite dure une matinée et vous mènera dans de très beaux endroits de la ville, au fil du Nau.

Quelques bâtiments à ne pas manquer en ville:

* Le Centre national des arts du Cirque, situé dans un ancien cirque municipal datant de 1899!
* Le couvent Sainte-Marie, une ancienne école pour les filles où les jeunes femmes de bonnes famille enseignaient aux plus pauvres. Le bâtiment appartient désormais au département et sert à des fins de séminaires.
* Le Château du Marché construit sur un pont fortifié sur le Nau, reconstruit en 1602. Il est encore plus beau vu depuis le Nau! Il possède une architecture tout à fait typique de la ville en Appareil Champenois ( une alternance de brique rouge et de craie blanche, typique à Châlons-en-Champagne).
* Toutes les jolies maisons à pans de bois au centre-ville.

Se balader au Petit Jard ou au Grand Jard

Etant plus jeune, je vivais à Châlons-en-Champagne. J’y ai fait mes années collège et lycée et je n’avais gardé du Jard que des souvenirs des classes d’EPS. C’est là que nous allions faire du sport et je dois dire que je n’avais jamais vraiment prêté attention aux jardins. Ils se séparent en deux: le Petit Jard et le Grand Jard.

Dans le Petit Jard, on peut admirer quatre jolies statues représentant les quatre saisons, sculptées par Juan-Carlos Carrillo. Il y a également tout un arboretum, un plan est disponible ici. Dans le Grand Jard, véritable poumon vert de la ville, on y trouve un superbe kiosque à musique. 

S’émerveiller devant la Cathédrale Saint-Étienne

Une vraie merveille! La cathédrale Saint-Etienne à Châlons-en-Champagne se situe en plein centre-ville et comment la manquer. Elle domine le cœur de la ville et est classée monument historique depuis 1862. Elle a également été consacrée par le pape de l’époque en 1147.

Une visite à ne pas manquer ne serait-ce que pour admirer ses superbes vitraux! Ils m’ont rappelé ceux de Chartres, tellement colorés! La cathédrale a été rénovée en partie à l’intérieur et on peut ainsi admirer la couleur originale des pierres, couleur champagne.

Visiter la Collégiale de Notre-Dame-en-Vaux

Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000, la collégiale de Notre-Dame-en-Vaux est une visite incontournable à Châlons-en-Champagne. Elle est située sur la route des Chemins de St-Jacques de Compostelle et possède l’un des plus grands carillons d’Europe avec ses 56 cloches qu’il est possible de visiter sur demande auprès de l’office de tourisme. Il vous faudra alors gravir une petite centaine de marches !

On peut y admirer une fois encore de superbes vitraux, mais aussi des dalles funéraires au sol partout dans l’église.

Rêver le temps du spectacle Métamorph’eau’se

C’est Ondine qui prend la parole le temps du spectacle Métamorph’eau’se de Châlons-en-Champagne. Elle nous conte l’histoire de la ville, de ses plus beaux bâtiments, le tout en son et en lumière sur une barque de nuit.

Un très chouette spectacle à ne pas rater en saison estivale! Le spectacle s’enrichit chaque année de nouvelles mises en lumières. J’ai trouvé le son et lumière très joli, un peu féerique aussi. Le rendez-vous se fait devant l’office de tourisme en soirée où l’on peut y admirer de jolies boîtes à images sur les quais en attendant que les bateaux soient prêts.

Infos: réservations obligatoires via l’office de tourisme. 15€ par adulte, 7,50€ pour les enfants de 4 à 10 ans. La visite en barque est également possible de jour avec les visites de l’Eau’Dyssée. C’est une chouette façon de découvrir Châlons-en-Champagne!

Autour de Châlons-en-Champagne: la basilique de l’Épine

A seulement 5 minutes en voiture de Châlons-en-Champagne se trouve la célèbre basilique de Notre-Dame de l’Épine. Elle domine le paysage et ses champs fleurissants aux alentours au printemps. Véritable lieu de pèlerinage depuis sa construction au XVème siècle, elle est classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une belle visite à faire, ne serait-ce que pour admirer ses nombreuses gargouilles qui ornent les façades de la basilique!

Châlons-en-Champagne en pratique

→ Où dormir à Châlons-en-Champagne?

On a testé le bateau-péniche D’argile et d’Eau pour ce séjour en famille à Châlons-en-Champagne! Une très belle expérience qui, clairement, plaira aux familles. Je n’étais jamais montée sur une péniche, mais l’expérience m’a conquise! Nous avons rencontré Francis, propriétaire du bateau et autrefois potier-flottant. Un personnage passionnée par son métier. Sa péniche fut construite en 1914 près de Nancy et mesure près de 39 mètres de long sur 5 mètres de large.

Francis a acquis la péniche en 1998 et a mis presque un an pour aménager le bateau au complet. La péniche sera tout d’abord bateau-atelier, puis un atelier d’exposition de poterie entre 2000 et 2005, avant de devenir des chambres d’hôtes. Ces chambres, ça permet de faire vivre le bateau, car l’entretien d’une péniche s’avère être très coûteux. Petit portrait pour en savoir plus sur Francis et sa passion.

1- Comment a commencé votre histoire avec cette péniche?

Il y a quelques années, à la suite de circonstances familiales, j’ai dû vendre la maison que j’occupais à deux pas de la cathédrale de Reims. Une maison magnifique dont la possession me permettait d’avoir un lieu tout à fait exceptionnel pour mon activité de potier.

Je ne me voyais pas du tout me réinstaller dans une galerie marchande. Disposant d’un capital suffisant, j’ai eu l’idée de tenter le nomadisme sur une péniche. Je n’étais alors qu’à 5 ans de la retraite et j’ai donc tout de suite envisagé de faire des chambres d’hôtes après ma cessation d’activité pour pouvoir garder mon gros bateau qui est un jouet assez coûteux.

De 2000 à 2005, j’ai traîné entre Paris (le bassin de la Villette) et Namur sur la Meuse restant quelques mois à chaque endroit et en privilégiant tout de même la Champagne où j’avais le gros de ma clientèle : Château Thierry, Dormans, Châlons-en-Champagne, Mareuil-sur-Ay, Reims, Soissons, etc… .

Il m’a fallu l’année 2005 pour finaliser mes aménagements, puis en 2006, je commençais à recevoir des hôtes pour mon plus grand plaisir !

2- Quand avez-vous lancé vos chambres d’hôtes?

J’ai lancé les chambres pendant 8 saisons à Mareuil-sur-Ay puis 4 ans en Bourgogne du sud (c’est l’avantage d’une maison qui peut bouger !) avant de revenir dans Marne à Châlons-en-Champagne. Cependant, et ce depuis l’an passé, l’envie d’une vraie retraite s’installe (avec tout de même à mon grand âge… 75 ans!).

3- Quelques faits intéressants sur les péniches à partager avec nous?

J’ai eu de très gentilles relations avec les mariniers professionnels et m’y suis fait de nombreux amis au cours des dernières années. Je pense notamment à quelques fous qui, tout comme moi, ont aménagé de gros bateaux : Jean Max Jalin et son épouse Christelle qui ont exploité pendant presque 20 ans l’ancien bateau théâtre Cristal Canal qui appartenait avant à Galabru. Ils sont d’ailleurs en train d’aménager une autre vieille péniche pour la même activité théâtrale.

Il y a aussi le bateau Night Day, un transporteur de culture animé par Stéphane et sa compagne Amandine. Un bateau qui sera pour deux mois bientôt à Châlons-en-Champagne. Et puis, comment ne pas citer un couple de mariniers toujours en activité sur le Elo-Yann, Brigitte et Guy Chariot, qui par leur blog animent les voies d’eau… Brigitte est une photographe remarquable !

La péniche c’est aussi ça, un lieu de rencontre et de partage, mais malheureusement, c’est aussi un métier en voie de disparition.

VOUS ÊTES SUR PINTEREST? MOI AUSSI!

Epinglez cet article dans vos tableaux pour le garder bien au chaud 

Un reportage #GrandEst en partenariat avec l’office de tourisme de Châlons-en-Champagne et l’ART Grand Est, que je remercie! L’article ne reflète que mes opinions personnelles. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *