Lissadell House en Irlande
|

Sligo : visiter Lissadell House et ses jardins

Je vous emmène au nord du comté de Sligo découvrir Lissadell House et ses jardins aujourd’hui. Connue comme la demeure de la comtesse Markievicz, cette grande maison de maître néo-classique a plus d’un tour dans son sac.

Visiter Lissadell House à Sligo en Irlande

Lissadell est aujourd’hui un musée, mais aussi une résidence privée. Autrefois demeure de la célèbre famille Gore-Booth, composée de cinq frères et sœurs, la maison est mentionnée dans l’un des poèmes du fameux W.B. Yeats.

Elle fut construite dans un style néo-classique de renouveau grec, entre 1830 et 1835 par Sir Robert Gore-Booth. Jusqu’en 2004, la maison est restée dans la famille Gore-Booth, avant d’être rachetée par une famille d’avocats dublinois. Ces nouveaux propriétaires ont acheté la maison d’un état d’abandon, et l’ont entièrement rénovée : le résultat est superbe ! Ils vivent par ailleurs à l’étage de la demeure. Le rez-de-chaussée étant ouvert au public pour les tours guidés de Lissadell. 

Lissadell House possède une bibliothèque incroyable !

Que faire à Lissadell ? 

Visiter les jardins de la demeure

Les jardins de Lissadell House sont une merveille. Ils m’ont rappelé ceux de Florence Court dans le comté de Fermanagh, surtout les jardins clos utilisés pour la cuisine. Créée en 1890 par Josslyn Gore-Booth, l’Alpine Garden de Lissadell présente un très joli cottage, ainsi que des allées de fleurs. Le tout avec une superbe vue sur la plage de Lissadell et l’océan Atlantique, bien sûr.

Il y a en tout et pour tout plus d’un hectare de jardins et forêts à Lissadell. De quoi s’occuper pour la journée si on veut profiter du domaine. 

Jusqu’en 1840, les jardins de Lissadell produisaient suffisamment de fruits et légumes pour nourrir la demeure. En 2004, les nouveaux propriétaires ont décidé de planter à nouveau des fruits et des fleurs locales.

En été, la visite est très colorée !

Faire la visite guidée de la maison

La pierre calcaire grise utilisée pour la construction de Lissadell lui donne un air un peu austère au premier abord. Ce n’est qu’en entrant dans la maison lors de la visite guidée que l’on se rend vraiment compte de la beauté de l’endroit selon moi. 

La visite guidée commence par un grand salon, autour d’une table de billard sur laquelle sont déposées des photos encadrées. On y trouve des photos de la famille Gore-Booth et de personnes ayant contribué à l’histoire de Lissadell.

Le guide parle très vite, mais il est passionné !

Les cadres qui m’ont le plus intrigués ont été ceux de grandes cartes de l’Arctique. Que pouvaient-elles bien faire ici, sur la table d’une demeure irlandaise ? 

Il se trouve que ces cartes étaient celles de Henry Gore-Booth, le deuxième fils de Robert Gore-Booth. Henry était un véritable aventurier, passionné de l’Afrique mais aussi de l’Arctique, où il a navigué avec son propre yacht. Ainsi, on retrouve tout plein d’influences du monde dans Lissadell.

Novaya Zemlya est un archipel situé dans la partie nord de la Russie.

La maison est remplie de beaux objets, de livres dont la couverture à elle seule fascine. Des cadres, des lettres manuscrites, qui, au fil de la visite, prennent vie. L’ambiance est feutrée, passionnante : je ne peux que recommander la visite.

Le poème de Yeats est gravé sur une grande plaque à l’extérieur de la propriété
Constance Gore-Booth, ou Comtesse Markievicz

Cette visite bien sûr, vous en apprendra plus sur Constance Gore-Booth, surtout connue sous son nom d’épouse Constance Markievicz. Si on connaît son nom en Irlande, c’est parce que Constance est l’une des femmes emblématiques de l’histoire irlandaise. On la connaît pour son tempérament déterminé, sa fougue, mais aussi et surtout, sa participation à l’insurrection de Pâques à Dublin en 1916. 

Constance était une révolutionnaire nationaliste, un poil militante extrémiste et forcément, pas très bien vu par les élites. Elle fut la première femme élue au Parlement britannique (en 1918), bien qu’elle ait refusé d’occuper son siège. 

Elle fut également la seule femme à siéger au premier Dáil Éireann, l’Assemblée irlandaise, où elle occupa le poste de ministre du travail (entre 1919 et 1922). Je vous laisse découvrir la suite de l’histoire et de son histoire lors de la visite.

Prendre le thé au tea room à l’entrée

L’entrée de Lissadell est superbe, avec une grande cour pour profiter des beaux jours. L’intérieur du salon de thé est immense et très bien décoré, parfait pour le goûter après la visite !

Profiter de la plage de Lissadell

On l’aperçoit depuis les jardins de Lissadell, et la plage du même nom est un régal. Lissadell Beach est pleine de contrastes, et parfaite pour s’y baigner en famille : l’eau est peu profonde sur une bonne distance.

La vue sur la plage de Lissadell depuis l’Alpine Garden

Bonne visite à Sligo ! Et n’oubliez pas, si vous souhaitez découvrir le comté de Sligo, mon guide du comté est toujours disponible sur la boutique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.