|

Donegal : visiter le Oakfield Park à Raphoe

Dans les plaines du Donegal, à l’intérieur du comté, se tient l’Oakfield Park à Raphoe. Une petite pépite du Donegal qui en mettra plein les yeux aux enfants lors de votre visite !

Si vous suivez le blog et ses réseaux sociaux, vous n’êtes pas sans savoir que je travaille dur à la sortie de mon prochain livre. Celui-ci sera entièrement dédié au comté de Donegal, un comté que je chéri tout particulièrement. En faisant quelques recherches pour mon livre, je suis tombée sur le site du Oakfield Park qui a retenu toute mon attention…

Visiter le Oakfield Park dans le Donegal

On le surnomme localement le « joyaux secret du Donegal ». A seulement quelques minutes de Raphoe, dans l’est du Donegal se tient cet immense parc parsemé de jolies surprises.

De grandes prairies, des jardins fleuri bien entretenu, un labyrinthe de haies, des sculptures en bois et en pierre. Quelques étangs, un lac, des fontaines et des forêts. D’infinies possibilités de balades et une belle et grande demeure géorgienne datant de 1739 et restaurée en 1998. Voilà un échantillon de ce que l’on trouve au Oakfield Park, le tout étalé sur environ 40 hectares.

Le site attire de nombreux visiteurs locaux et notamment les familles. On peut en effet faire le tour du parc dans le train à vapeur « La Duchesse de Difflin » ! Le parc compte environ 4.5 kilomètres de voies ferrées étroites pour divertir les petits et avoir un bel aperçu des endroits à visiter à pied.

Le parc se visite en deux parties avec les jardins inférieurs et supérieurs (une jolie carte vous sera fournie à l’entrée). L’entrée est payante mais vaut véritablement le coût. C’est le genre d’endroit où l’on passe la journée tellement il y a de belles balades à faire. Idéal pour petits et grands !

L’histoire du Oakfield Park

Construit en 1739, le Oakfield Park avait tout d’abord un but religieux. Il fut construit comme doyenné de la cathédrale de Raphoe, puis fut acheté à l’église en 1869 par le capitaine Thomas Butler Stoney qui en fera alors une propriété de campagne.

La grande maison géorgienne se tenant au milieu du parc sera restaurée en 1998 par Sir Gerry & Lady Robinson lorsqu’ils décideront alors d’y emménager avec leur famille.

Pour la petite info, le parc compte deux des plus anciens marronniers qui sont inscrits au registre des arbres du patrimoine en Irlande !

Pour plus d’information sur les tarifs et horaires/saisons d’ouverture, rendez-vous sur le site officiel du Oakfield Park. Une visite que vous retrouverez dans mon prochain livre, sortie prévue fin 2021.

VOUS ÊTES SUR PINTEREST ? MOI AUSSI !

Épinglez cet article dans vos tableaux pour le garder bien au chaud 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Commentaires