| |

Irlande du Nord : mon voyage aux îles Copeland

Je me suis rendu sur les îles Copeland ce weekend, et quel voyage ! Les îles Copeland ne sont pas une escapade simple à organiser. Loin du tourisme tout court, les îles sont un véritable havre de paix au large de la côte nord-irlandaise. Observatoire pour les oiseaux et la vie maritime, les îles sont une destination 100% nature et totalement ancrée sur la faune et la flore locale.

Petit récit de mon voyage aux îles Copeland

C’est sur le Eisenhower Pier de la marina de Bangor samedi dernier, vers 10 heures du matin, que mon voyage a commencé. C’est ici que j’ai rendez-vous avec les autres aventuriers qui voyageront aux îles Copeland, ainsi que des membres de l’association qui gère l’observatoire.

Après quelques échanges pour faire connaissance, notre guide nous annonce que le voyage ne se fera peut-être pas. Déception. Je croise les doigts très fort pour que le chance tourne. Le ciel est gris, le vent souffle et le bateau qui doit nous emmener vers Old Lighthouse island n’est pas très gros (vraiment pas gros…). Mais la chance a vite tournée et le bateau partira !

Avant de monter à bord, le capitaine nous prévient, la traversée sera mouvementée : celles et ceux qui ne souhaitent pas tenter sont invités à annuler leur journée dès maintenant. Mon esprit d’aventurière en prend un petit coup et je me pose tout de même la question si oui ou non, je devrai tenter. Mais qu’on se le dise, l’aventure m’emporte toujours !

Finalement, personne ne s’est dégonflé et nous sommes tous montés à bord de ce petit bateau ouvert, avec de simples barres pour se tenir sur les côtés. Je vous l’avoue, j’ai commencé à regretter d’être partie au bout de 10 minutes de traversée à peine… probablement le voyage en bateau le plus mouvementé de toute ma vie !

Après avoir essuyé de nombreuses vagues qui ont petit à petit rempli le fond du bateau, et après avoir failli tomber de mon siège à de nombreuses reprises, après une heure de voyage absolument folle, nous avons posé pied sur l’île du vieux phare. Ma première impression ? Mais quelle beauté ! Le voyage s’annonçait finalement pas si mal.

Découvrir les îles Copeland

Seulement deux kilomètres séparent les îles Copeland de la côte, trois îles toutes magnifiques avec leurs petites particularités.

Copeland island – la plus grande des trois îles ! Elle accueille quelques habitants (très peu) qui y vivent 6 mois de l’année et une faune et flore très importantes. Elle ne se visite quasiment pas.

Lighthouse island – elle accueille les vestiges de l’ancien phare, l’observatoire pour les oiseaux, une falaise de 20 mètres, une faune et flore incroyables… c’est l’île qui accueille les visiteurs !

Mew island – toute plate, elle est aussi la plus petite des trois îles ! Mew island accueille un immense phare noir et blanc qui fut construit pour remplacer celui de Lighthouse island : étant toute plate et plus basse, cachée derrière Lighthouse island, de nombreux bateaux y ont fait naufrage. Il a donc dû y déplacer le phare pour qu’elle soit plus facilement remarquée.

Située au large de Bangor et de Donaghadee (à seulement 2 kilomètres), les îles Copeland forment un ensemble
de trois îles. Ces îles sont aujourd’hui la propriété du National Trust.

Passer la journée sur Lighthouse Island

Passer sa journée sur les îles Copeland, c’est avant tout prendre un bon bol d’air frais et 100% nature. Et même si ce n’est qu’une journée, on a l’impression de vivre un voyage à part entière. Les îles sont magnifiques, un véritable havre de paix où le calme règne et la nature à tous ses droits.

La journée commence par vous mener jusque l’île de Lighthouse Island. Les guides vous feront faire le tour de l’île par l’est, puis l’ouest, ainsi qu’une pause déjeuner (avec votre pique-nique) au bâtiment principal. Enfin, vous aurez un peu de temps libre pour sillonner l’île à votre guise, si toutefois vous aviez repérer de jolis spots pour les photos. L’île n’est pas grande, on en fait vite le tour, mais elle a tellement de recoins superbes qu’il est facile d’y perdre la notion du temps !

Voici mes quelques clichés capturés pendant cette journée sur l’île de Lighthouse island.

Paradis de l’ornithologie en Irlande du Nord

L’île recense environ 80 espèces d’oiseaux selon les saisons. Une jolie brochure avec les oiseaux les plus fréquents aperçus sur l’île vous sera remise avant de monter sur le bateau.

Voici ceux que j’ai eu la chance de pouvoir voir de près, comme de loin lors de ce voyage (je n’ai pas inclus les mouettes, elles sont partout sur l’île, tout le temps !). A savoir que le Black Guillemot est aussi l’emblème des îles Copeland.

Et si on les écoutait, ces oiseaux ?

Carnet pratique

Combien de temps rester sur les îles Copeland?
Il n’y a que 2 options qui s’offrent à vous pour visiter les îles. La première est d’effectuer un day trip, soit un tour à la journée, et la deuxième option est de partir le vendredi soir pour revenir le dimanche dans l’après-midi.

Dans le cas de la deuxième option, il vous faudra emporter sacs de couchage, nourriture, vêtements chauds… bref de quoi passer le weekend sur l’île de Lighthouse island. Il y a un bâtiment principal dans lequel les visiteurs logent pour ces weekends avec dortoirs et sanitaires.

Se rendre sur les îles Copeland
Que vous optiez pour l’option 1 ou l’option 2, il vous faudra réserver votre voyage via l’observatoire. Pour réserver il vous suffit de contacter le secrétaire de l’association, les coordonnées sont par ici. Réservez bien à l’avance car les places sont limitées pour ces voyages !

Les voyages aux îles Copeland ne sont ouverts qu’en haute-saison, il faudra vous renseigner à l’avance car d’une année sur l’autre, les ouvertures changent.

S’équiper pour ce voyage
Une fois à bord du bateau, je me suis jurée de vous faire un petit paragraphe ici pour bien avertir les visiteurs qui souhaitent se rendre sur l’île. Les îles Copeland ont beau ne pas être loin, et même pour la journée, il faut partir bien équipé !

Par bien équipé j’entends : pas de jean ! J’ai passé la journée trempée à cause du mien et je l’ai bien regretté. Partez avec des vêtements qui résistent bien à l’eau. Une veste chaude, un pull, un maillot… bref on applique la théorie de l’oignon car la météo est vraiment imprévisible sur les îles. Sans oublier de bonnes chaussures de marche.

On n’oublie pas d’emmener de l’eau, des snacks (il n’y a rien sur l’île !), l’appareil photo et vos effets personnels.

VOUS ÊTES SUR PINTEREST? MOI AUSSI!

Epinglez cet article dans vos tableaux pour le garder bien au chaud 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Commentaires

  1. slt!
    bel article et jolie photos.
    si vous vous dites « j’en ai marre de tout, je veux partir sur une île perdue et ne voir personne » ? alors vous avez trouvé la bonne île !