Trinity College à Dublin en Irlande
|

Visiter Trinity College à Dublin

Lors de tout voyage ou city break en Irlande, la visite de Trinity College à Dublin s’impose rapidement. Fondée en 1592 par la Reine Elizabeth I, l’université est un véritable symbole à Dublin et fait parler d’elle à travers le pays et l’Europe. Elle accueille, chaque année, environ 15 000 étudiants.

Je pourrai vous proposer un long cours d’histoire tellement les lieux en sont chargés, mais je préfère vous proposer un article plein de petites informations intéressantes en vrac sur cette dépendance de l’Université de Dublin.

Trinity College à Dublin en Irlande

Trinity College est l’un des lieux de tournage de la série Normal People en Irlande. Découvrez tous ces lieux dans mon article dédié.

En vrac, quelques fun facts sur Trinity College

À Trinity College, les études sont gratuites ! Mais attention, il faut cependant payer 3 000 € de frais d’inscription par année. Si vous redoublez cette année car vous avez échoué aux examens, vous devrez payer 3 000 € de réinscription, et 7 000 € de compensation, soit 10 000 € l’année redoublée !

Au bout de 7 ans d’études à Trinity College (si vous avez redoublé, ça compte quand même), vous avez le droit de vous marier dans la chapelle de l’université. Étrangement, chaque année après les cérémonies des diplômes à la rentrée, sur une période de trois semaines, des dizaines et des dizaines d’étudiants décident de se marier. Clairement, il y a quelque chose de “cool” à l’idée de se dire oui à Trinity College.

Trinity College à Dublin fut le lieu d’éducation de nombreux hommes et femmes célèbres. Oscar Wilde, Percy French, ou encore Samuel Beckett figurent sur cette liste des grands personnages qui ont étudié à Trinity College. L’université est par ailleurs la seule au monde à avoir deux Debating Society, et ainsi à avoir deux places à la compétition mondiale chaque année.

William Lecky, un historien réputé du XIXe siècle

Au milieu de la cour de Trinity College se tient un campanile. L’ancien code de l’université mentionne que tout étudiant parvenant à grimper sur la tour et à toucher le bout de la croix au sommet sera admis directement aux examens. La légende de Trinity quant à elle, raconte que tout étudiant passant sous le campanile échouera à ses examens. Vous ne verrez donc jamais un étudiant de l’université passer sous la tour ! Il ou elle fera le tour de la cour à la place.

À Trinity College, les cérémonies de remise des diplômes sont appelées les cérémonies de commencement. Ironique ! Les cérémonies se déroulent entièrement en latin. Ainsi, et même si vous avez étudié pendant dix ans dans une université prestigieuse, vous ne comprendrez pas grand-chose à votre cérémonie, à moins d’avoir étudié le latin.

Quelques dates-clés dans l’histoire de Trinity College

  • 1873 : Ce n’est qu’en 1873 que toutes les religions furent autorisées à Trinity College. Avant cela, seuls les protestants pouvaient y étudier. Les catholiques étaient admis dans d’autres college de la ville.
  • 1904 : Ce n’est qu’en 1904 que les femmes furent autorisées à étudier à Trinity College. Le directeur de l’université de l’époque, Georges Salmon, aussi brilliant qu’il puisse avoir été, refusait que toute femme entre dans l’enceinte de l’université. Pour lui, les femmes était une distraction et n’avait pas leur place dans l’éducation.
  • 1888 – 1904 : Georges Salmon fut directeur de l’université entre 1888 et 1904. Il a intégré Trinity College lui-même à l’âge de 11 ans et a obtenu son doctorat à l’âge de 22 ans. Le traité pour que les femmes puissent étudier à Trinity College fut signé trois semaines après sa mort. Les femmes étudiantes à l’université aiment désormais raconter que l’endroit où George Salmon fut enterré est en réalité l’entrée de l’ancien bâtiment des femmes dans Trinity College, et qu’elles marchent ainsi sur sa tombe chaque jour en entrant et sortant de l’université (et toc !).

Voir le célèbre Book of Kells

La bibliothèque de Trinity fait partie de ces visites cools à faire à Dublin. Si on vient à Trinity College, souvent, c’est pour ce fameux Book of Kells. J’ai fait la visite il y a plusieurs années et j’en garde un très bon souvenir. Je n’ai pas de photos à jour à vous glisser dans cet article, mais je me suis promis de refaire la visite bientôt.

Côté pratique, si vous souhaitez faire la visite, pensez à bien réserver votre ticket en ligne ! Il y a des visites toutes les 30 minutes en journée, et l’entrée ne peut se faire qu’avec un billet acheté en ligne au préalable. Comptez 18.50€ par adulte pour la visite de la bibliothèque. Privilégiez les matinées et les jours en semaine, surtout en haute saison : il y a parfois des heures de file d’attente !

Note : la librairie est ouverte jusque fin février 2023 et fermera ses portes pour rénovation dès mars pour deux à trois ans selon la rumeur.

“Sphere within Sphere”

Ce magnifique globe de bronze se tient à l’entrée de la bibliothèque Berkeley, vous ne pourrez le manquer. L’œuvre a été créée en 1982 par l’artiste italien Arnaldo Pomodoro et a été offerte à l’université.

Le globe fait partie d’une série d’autres sculptures de l’artiste, que l’on peut observer notamment au siège de l’ONU à New York, devant le musée d’art contemporain de Téhéran, au Vatican à Rome ou encore à l’université de Californie à Berkeley, entre autres. Cette série a été commencée en 1960 et est une très belle découverte à Dublin !


Bonne visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires