| |

Célébrer Imbolc et la sainte Brigid en Irlande

Premier février, une bien jolie date au calendrier celte, encore très ancré en Irlande. À l’heure où l’on fête la Chandeleur en France, l’Irlande, elle, célèbre Imbolc. Aujourd’hui, nous fêtons la Sainte Brigid, ou Brigitte, et le début du printemps irlandais. En Irlande, Imbolc est un sabbat représentant la fin de l’hiver et ainsi l’arrivée du printemps.

Il est annonceur du retour à la vie, des journées plus longues, d’espoir et du retour du soleil. On a coutume d’allumer des bougies et des chandelles en son hommage, et de tisser des croix.

Qu’est-ce que Imbolc ?

Imbolc est une fête culturelle encore très populaire en Irlande. Elle fait partie des quatre Fire Festivals que sont Imbolc, Beltan, Lughnasadh et Samhain. Ces quatre dates au calendrier représentent les points de passage qui rythmaient la vie pastorale de l’ancien calendrier irlandais, le changement des saisons.

Je vous parlais justement d’Halloween à l’automne dernier, fête qui, en réalité, représente ici la fête de Samhain. Tout comme cette fête, Imbolc est aussi une fête qui fut autrefois christianisée : elle devint alors la fête de la Sainte Brigid.

Ainsi, Imbolc vient marquer le début des touts premiers chuchotements du printemps : ici à Sligo, on remarque déjà les perce-neige qui fleurissent ici et là, à travers la terre encore froide. Les arbres des parcs alentours présentent déjà pleins de bourgeons. Le printemps est bel et bien arrivé en Irlande !

Qui est sainte Brigid, sainte patronne des irlandais et déesse du printemps ?

Elle reste à ce jour la plus mystérieuse des saints celtes et irlandais. Il existe de bien nombreuses histoires et légendes autour de la déesse païenne : l’une d’entre elles raconte même qu’elle aurait miraculeusement changé l’eau en bière pour une colonie de lépreux. On dit qu’elle a ainsi fourni suffisamment de bière pour pas moins de 18 églises à partir d’un seul tonneau. On l’a considère un peu comme l’une des saintes patronnes de la bière en Irlande !

Aussi déesse de la fertilité, de la guérison, de la poésie ou encore déesse des animaux, d’autres légendes racontent que Brigid aurait eu deux bœufs nommés Fea et Feimhean. Ces derniers ont donné leurs noms à deux plaines situées dans les comtés de Tipperary et de Carlow. On dit aussi qu’elle était déesse en matière des arts importants de la société celtique tels que le tissage ou le brassage.

Aujourd’hui, on en retient surtout que c’était une femme de sagesse. En tant que déesse de la guérison et de la fertilité, on dit qu’elle est la fille de Dagda of the Tuatha Dé Danann dans la mythologie irlandaise.

Elle fait parti des trois saints patrons de l’Irlande, aux côtés du saint Patrick et du saint Columba.

3 idées pour célébrer l’Imbolc chez soi

Tisser des croix de Brigid

Activité très pratiquée en Irlande, le tissage des croix de Brigid le 1er février, en son honneur. Les croix se tissent traditionnellement à la main, avec des joncs ou des roseaux. On vient ensuite l’accrocher au-dessus de la porte de sa maison, pour protéger cette dernière des mauvais sorts.

C’est un vrai rituel en Irlande ! On tisse sa croix pour l’accrocher, puis on brûle celle de l’année passée pour apporter la chaleur et garder le feu du foyer. J’ai la chance d’en avoir plein mon jardin, de quoi tisser mes petites croix pour l’année.

Allumer des bougies et se préparer un bon thé

Imbolc est sans doute la plus calme des fêtes celtiques. Alors que pour les autres on allume de grands feux et prépare de nombreux festivals, Imbolc est représentatif d’une journée calme où l’on se reconnecte à la nature et au monde qui nous entoure.

Ainsi, voilà l’occasion de prendre un peu de temps pour soi en se préparant un bon thé et en allumant quelques bougies pour rendre l’atmosphère douce et paisible. Le tout accompagné d’un bon gâteau aux pommes irlandais, voilà de quoi célébrer Imbolc comme il se doit.

Partir en balade en bord de rivière

Si vous avez la chance de vivre au bord d’une rivière ou d’une source, voilà qui en fait une activité parfaite pour la sainte Brigid ! À l’époque préchrétienne, les gens affluaient vers les puits de guérison pendant la célébration d’Imbolc.

Les pèlerinages vers ces lieux impliquaient la pratique de marcher dans le sens des aiguilles d’une montre autour du puits de guérison ou d’un arbre à souhaits situé à proximité. Les gens apportaient des bandes de tissu qu’ils venaient alors tremper dans le puits pour ensuite l’attacher à une branche de l’arbre. Faites perpétuer la tradition en organisant une jolie promenade en famille !

Les jolies rivières du comté de Leitrim
La rivière Bonet, à Dromahair, dans le comté de Leitrim

Et vous, qu’avez-vous prévu pour célébrer le printemps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.