3 commentaires

Portugal — 14 coups de coeur de blogueurs voyage

Si vous lisez ma chronique Nata, vous n’êtes pas sans savoir que mon expatriation au Portugal n’est pas des plus simples. Et pourtant, je prend plaisir à explorer le Portugal (enfin surtout le nord pour le moment). J’enfile mes baskets de voyageuse et vois alors le pays d’un tout autre oeil: car oui, le Portugal est une destination de vacances très chouette. Des plages de rêve,  une météo au beau fixe 9 mois sur 12, de la bonne cuisine, du bon vin… bref, tout ce qu’il faut pour y passer un bon moment. 

Pour confirmer tout ça, j’ai demandé à 14 blogueurs voyage de partager leur coup de coeur ultime au Portugal. Du nord au sud, et surtout sur la côte comme on peut le voir sur les cartes ci-dessous, voici 14 endroits au Portugal qui, selon eux, sont à ne pas manquer. De quoi remplir votre itinéraire pour votre prochain voyage en péninsule ibérique!

*Les photos de cet article sont propres à chaque blogueur (sauf Viana do Castelo). 

 AU NORD 

La jolie Ponte de Lima

Lors de mon premier séjour au Portugal, j’ai passé 2 jours à Porto pour ensuite prendre la route vers le nord du pays pour y découvrir les vignobles portugais. Sur notre route, nous avons fait un arrêt le temps d’une nuit à Ponte de Lima. Ce fût un véritable coup de cœur ! Arrivés de nuit, nous avons découvert cette jolie ville médiévale toute éclairée. Atmosphère romantique garantie en traversant le pont éclairé ou en se baladant sur les rives du Lima.

En journée, Ponte de Lima dévoile tous ces charmes avec ses jolies places fleuries, ces petits restos et sa douceur de vivre. Nous avons beaucoup aimé flâner dans les ruelles et simplement s’asseoir près du Lima au soleil. Si vous êtes adeptes des visites culturelles, Ponte de Lima offre plusieurs sites à découvrir entre le pont médiéval, l’église gothique de la Miséricorde ou encore la tour de Cadeia Velha.

Coté pratique, il vaut mieux avoir une voiture pour se rendre à Ponte de Lima car il y a peu de transport en commun pour s’y rendre. On trouve différents type d’hôtels en ville et de très bonnes options pour savourer la cuisine portugaise. Ne manquez pas d’ailleurs de goûter au vin vert (Vinho Verde), spécialité de la région !

→ Continuer la lecture sur le blog de Céline !

Visiter Viana do Castelo

« Viana est amour, qui aime bien y vient, qui aime passionnément y reste. » Voici plus ou moins la traduction de la devise de la ville. Viana Do Castelo, Viana pour les intimes, est située à environ 80 kilomètres de Porto, à cheval sur la côte atlantique et l’embouchure du fleuve Lima. Elle possède une âme apaisante, une douceur de vivre incroyable et d’innombrables beautés ! Parmi ses dizaines d’églises, celle à ne pas manquer est certainement celle de Santa Luzia, qui en plus d’être magnifique (elle ne vous rappelle pas quelqu’un d’ailleurs ?) vous offre une vue sublime sur toute la ville et sur la mer. Après avoir pris de la hauteur, on peut accéder à la plage à pieds, et profiter de l’air marin sur sa longue promenade.

Au détour de ses ruelles bordées de maison en pierre pleines de charme, ne manquez pas de vous arrêter dans l’une de ses nombreuses pâtisseries renommées… Goûtez par exemple à la fameuse Bola de Berlim, dont le pâtissier Manuel Natario possède le secret, ou arrêtez-vous à la pâtisserie A Brasileira, la plus ancienne de la ville ! Juste à côté, la belle place principale de la ville avec sa fontaine et son ancienne mairie, tout en pierre nous charme aussi. Et pour boucler la boucle de ce coup de cœur portugais, il faut lorgner sur la vitrine de la bijouterie Freitas. On y découvre une autre spécialité de la ville, le travail de l’or et notamment le fameux « coração de Viana ». D’ailleurs, si cet art vous plait, il faut venir fin août à la fête de Nossa Senhora da Agonia, lorsque les Vianenses défilent dans la ville « ornées » de leurs plus belles parures !

→ Continuer la lecture sur le blog de Cécilia !

Une fabuleuse croisière sur le Douro depuis Porto

Pourquoi j’ai particulièrement aimé Porto? Pour l’ambiance de la ville, les attractions à visiter mais surtout, pour la croisière que j’y ai faite sur le Douro. Durant un jour complet, j’ai ainsi eu la chance d’observer les quintas, ces exploitations viticoles portugaises. Ces champs de vigne qui s’étendent de part et d’autre du cours d’eau permettent de faire de superbes photos. En fonction de la croisière que vous choisissez, vous aurez aussi l’occasion de visiter une de ces quintas et d’en apprendre plus sur la fabrication du vin. Vous apprendrez par exemple que le Porto n’est pas fabriqué dans la ville éponyme mais dans le Haut Douro. Même si vous n’y connaissez rien en vin (ce qui était mon cas), il vous sera toujours possible de suivre la visite sans aucun problème tant les explications sont claires. A la fin, vous aurez même l’occasion de goûter un petit verre d’alcool si le coeur vous en dit.

Lors du retour vers Porto, ne manquez pas d’admirer les superbes ponts qui s’enchaînent. Vous découvrirez le plus beau d’entre eux, celui de Gustave Eiffel, à Porto même. Cette ville vous réservera de nombreuses surprises si vous prenez le temps de la parcourir en long et en large.

→ Continuer la lecture sur le blog de Jessica !

La vallée du Côa

Porte d’entrée du Portugal, la vallée du Côa invite les voyageurs à prendre le temps de découvrir ce pays du bout du monde. De Sabugal à Villa Nova de Foz de Côa, la rivière ondule entre monts et vallées. Œuvre d’art naturelle, ses couleurs changent au fil des saisons : en été le blanc des amandiers laisse place au vert des oliviers avant de voir s’embraser, en automne, le rouge des vignes.

Dans cette région (trop) peu connue du Portugal, l’Histoire de l’humanité se mélange aux histoires inconnues. Sur plus de 17 km, la vallée se transforme en musée à ciel ouvert. Sur les murs de schistes, l’art rupestre raconte les cerfs, les taureaux, les chèvres et les poissons chassés par les Hommes du paléolithique. Plus loin, ce sont des ruines des châteaux des Templiers qui dominent le Côa. Le long de la rivière défilent les villages anciens dont les noms n’apparaissent jamais dans les guides touristiques. Pourtant, c’est dans cette vallée que l’on retrouve l’âme du Portugal.

En suivant les clochers des églises désertes, on découvre le Portugal d’un autre temps ; on rencontre les anciens émigrés ; on s’assied à l’ombre d’un frêne le temps d’une sieste et on déguste des graines de lupin en compagnie d’inconnus aux sourires ridés. De Villa Nova de Foz de Côa à Sabugal, la lenteur du Côa accueille celles et ceux peu pressés de découvrir la porte d’entrée du bout du monde.

→ Continuer la lecture sur le blog de Céline !

Découvrir Aveiro et la superbe Costa Nova

Le Portugal, c’est pour moi non seulement une part de mon histoire (mon père est portugais), mais aussi et surtout un pays de couleurs. Aveiro, c’est la petite ville dont on ne parle pas si souvent en comparaison de Porto ou de Lisbonne, mais dont le charme est indéniable… J’aimerais vous raconter la splendeur des moliceiros d’Aveiro qui filent sur l’eau, le goût inimitable des tripas ces sortes de crêpes épaisses fourrées de barres chocolatées et autres ingrédients tous plus caloriques les uns que les autres.

Pour l’adresse, c’est en plein centre, au Tezero Tripas De Aveiro qu’il faut se rendre, et surtout n’oubliez pas de rentrer dedans pour voir la décoration qui vaut le détour ça je vous l’assure ! Je vous dirais de goûter une fois les ovos moles mais de ne pas trop vous y attarder.

Je vous parlerais aussi de la beauté des maisons de Costa Nova, de leurs rayures si typiques et du coucher de soleil sur les plages de la côte, d’aller voir le phare de la Praia da Barra, des couleurs du marché de pays dans le petit village de mes grands parents… Bref, je vous dirais de foncer visiter Aveiro qu’on nomme d’ailleurs “la Venise portugaise” !

→ Continuer la lecture sur le blog de Claire !

 AU CENTRE 

Le Monastère de Batalha

Parmi les trois monastères portugais classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, celui de Batalha fût celui que j’ai préféré. Celui-ci se trouve à un peu moins de 2 heures de route au nord de Lisbonne. Construit entre les XVème et XVIème siècles pour commémorer la victoire des Portugais sur les Castillans à la fin du XIVème siècle (Batalha signifie bataille en portugais), ce monastère est une merveille de l’architecture gothique de style manuélin, un style spécifique au Portugal et caractérisé par une abondance d’éléments décoratifs (la Tour de Bélem en est peut-être l’exemple le plus connu).

A Batalha, la pierre devient dentelle tant tout est finement ouvragé. Il faut compter 2 bonnes heures pour profiter pleinement du lieu et prendre le temps de s’émerveiller devant les nombreux détails architecturaux. Le monastère est constitué d’une église principale, de deux cloîtres de style complètement différent et des chapelles inachevées par laquelle la visite se termine. Ces chapelles sont pour moi le clou de la visite. La pierre est travaillée avec tant de minutie et de détail que l’on se demande comment cela est possible. Attention à ne pas les louper car pour les découvrir il faut sortir du bâtiment pour y entrer à nouveau.

Petit conseil : ne faites pas comme moi, évitez de visiter le monastère le dimanche matin car l’église est alors utilisée pour la messe !

→ Continuer la lecture sur le blog de Mathilde !

Destination Nazaré : le beach break le plus fou de la planète

Depuis des années, je suis fasciné par Nazaré et ses vagues géantes, les plus grandes du monde paraît-il. Vous avez déjà vu ces photos impressionnantes de surfeurs ridant sur des monstres d’eau, au large du phare de Nazaré. L’automne dernier, j’ai donc décidé de m’installer dans ce village portugais pour 15 jours, histoire d’être aux premières loges pour voir l’océan se déchaîner. Et croyez-moi, je n’ai pas été déçu du voyage.

Nazaré est un paisible village de pêcheurs, posé le long d’une plage dominée par une haute falaise tombant tout droit dans l’océan. Paisible, paisible, pas tout à fait. Chaque hiver, les surfeurs du monde entier s’y donne rendez-vous pour se frotter à ses immenses vagues (des murs d’eau en fait). Elle peuvent atteindre 30 mètres de hauteur et croyez-moi, c’est complètement hallucinant. Nazaré est l’une des étapes du Big Wave Tour, la plus célèbre épreuve de surf de gros du monde. Et bingo, un mardi matin alors que je buvais mon café, j’ai vu un post sur la page de la World Surf League : green alert à Nazaré, tous les indicateurs sont au vert, rendez-vous dans 72 heures sur la Praia da Norte.

En quelques jours, on a vu débarquer les camions de la WSL, la télé, les drones et les surfeurs de toute la planète pour assister au plus gros contest de l’année. Un spectacle totalement ouf qui a vu la victoire mémorable du sud-africain Grant Baker, avec la note parfaite de 10 !

→ Continuer la lecture sur le blog de Paul !

Óbidos, le village médiéval

Entre Lisbonne est Porto, le minuscule village d’Óbidos a été pour moi un véritable coup de cœur lors de mon voyage au Portugal. Ses ruelles fleuries, son château et le fait que les voitures y sont interdites m’ont charmée. On va à Óbidos pour deux raisons principales : se plonger dans une ambiance médiévale et déguster la boisson locale!

Les fortifications qui encerclent la ville donnent le ton dès le premier coup d’œil. Une marche d’environ 2km sur ces murs permet d’observer la ville de haut et d’admirer les paysages de la région. Toutefois, son château médiéval a été transformé en hôtel et il est donc impossible de visiter l’intérieur à moins d’y séjourner. Malgré tout, la vue qu’on peut avoir de l’extérieur est saisissante.

En vous baladant sur la Rua Direita, la rue principale, vous verrez de nombreux commerces servir le ginjinha. Il s’agit d’une boisson alcoolisée aux cerises qui est produite dans la région. Souvent servie dans une petite tasse en chocolat, c’est la deuxième boisson la plus consommée au Portugal après le Porto! Vous ne serez pas étonnée après y avoir goûté. Prévoyez une journée pour visiter la ville d’Óbidos et vous perdre dans ses ruelles aux arbres fleuries.

→ Continuer la lecture sur le blog d’Annie !

La Quinta da Regaleira, à Sintra

La Quinta da Regaleira est très certainement le lieu qui nous a le plus marqué lors de notre voyage à Lisbonne en 2016. Situé à une trentaine de kilomètres de la capitale portugaise, Sintra est facilement accessible en train ou en voiture et il règne dans cette petite ville si charmante une atmosphère bien différente de la capitale. Empli de mystères et de secrets, la Quinta da Regaleira aurait été construite par un riche franc-maçon au 19ème siècle. C’est un immense domaine où a été construit un superbe palais entouré d’un grand jardin où se mêlent statues et coins secrets. Le lieu est rempli de symbolismes liés à la franc-maçonnerie, l’alchimie ou encore l’Ordre des Templiers ce qui rend son exploration d’autant plus excitante.

Parmi les lieux remarquables du domaine, nous avons beaucoup aimé le lac de la Cascade qui donne l’impression d’avoir été projeté au milieu d’une forêt luxuriante et exotique. Juste derrière se trouve une galerie souterraine qui débouche sur l’incroyable Puits initiatique. Creusé dans le sol à une trentaine de mètres de profondeur, il parait que c’est encore aujourd’hui le lieu de rites d’initiation franc-maçonniques. L’initié est invité à emprunter les escaliers qui se trouvent au creux du puits symbolisant alors son chemin des ténèbres vers la lumière. Une expérience qui ne laisse pas indifférent!

→ Continuer la lecture sur le blog de Nathalie et Seb !

Merveilles du parc naturel de Sintra-Cascais

À une petite virée en voiture de Lisbonne, prenez un bon bol d’air frais entre les falaises et les plages sublimes de l’Atlantique. Parmi les recoins les plus connus (et visités, prenez garde si vous n’appréciez pas la foule!) on compte le Cabo de Roca, point le plus à l’ouest du continent européen. Vous en prendrez plein la vue avec ses majestueuses falaises.

Si vous êtes plutôt branché petites perles, vous aurez plaisir à admirer le village d’Azenhas do Mar (à peine 1000 habitants) perché sur sa falaise, avec une piscine naturelle aménagée dans laquelle vous pourrez vous baigner en toute sécurité. Flânez aussi entre ses beaux murs blancs: ici le seul sport à pratique, c’est la détente! Un peu au sud du village, vous verrez peut-être des pêcheurs lancer leurs lignes des hauteurs improbables de la côte.

Un peu plus au nord, allez prendre une glace ou un café sur les hauteurs de la plage de Magoito: une beauté elle aussi encaissée entre les falaises, à perte de vue. Vous pourrez peut-être y apercevoir quelques chèvres grimpeuses friandes de l’air marin. La plage, quant à elle, est très propre, tranquille et parfaitement aménagée: il fait bon y poser sa serviette et goûter à l’océan.

→ Continuer la lecture sur le blog de Corinne !

 AU SUD 

La plage et le village d’Odeceixe

Situés au coeur du parc naturel du Sud-Ouest Alentejano et Costa Vicentina, la plage d’Odeceixe et son village méritent largement le détour lors de tout voyage au Portugal. Dessinée par le parcours de la rivière Seixe et située à son embouchure, la plage d’Odeceixe est vraiment différente de toutes celles que vous pourrez rencontrer dans le pays. Bien plus grande et plus calme que les autres, elle est absolument magnifique. De part son étendue et son relatif isolement géographique, la plage n’est pas aussi fréquentée que ses cousines de la côte sud de l’Algarve. Vous aurez presque l’impression d’être seul ici ! A l’abris du vent grâce à l’imposante falaise voisine, la plage d’Odeceixe est également parfaite avec les enfants qui pourront choisir de se baigner dans l’océan ou dans la rivière où l’eau y est bien plus chaude.

Le village, situé à quelques kilomètres de la plage, n’est pas en reste et il ne faut pas hésiter à aller s’y promener. Coloré par les maisons typiques du Portugal, le lieu est absolument charmant. En haut du village, un ancien moulin surplombe la campagne environnante et l’endroit offre un point de vue magnifique sur la région.

→ Continuer la lecture sur le blog de Marie !

Silves en Algarve

Un coup de cœur en Algarve ? Difficile de choisir tellement nous en avons eu pendant notre road trip en famille ! Entre mer et montagne, la petite ville fortifiée de Silves est considérée comme la capitale culturelle de la région. Partir sur les traces du passé pour mieux comprendre l’Algarve d’aujourd’hui est passionnant.

La plupart des voyageurs s’arrêtent à Silves pour visiter le plus grand château de l’Algarve bâti sur les fortifications dressées par les Maures. Fabriquées en grès rouge, ses fortifications tranchent dans le paysage verdoyant des vergers des alentours. À l’intérieur de l’enceinte, il ne reste pas grand-chose suite au grand tremblement de terre de 1755 mais la ballade le long du chemin de ronde du château offre de très belles vues sur les environs. Il serait dommage de s’arrêter là ! Entre les vestiges cachés au sous-sol de la bibliothèque, la beauté du petit musée de la ville, l’entrée historique de la médina et la Cathédrale construite sur l’ancienne mosquée, la découverte de cette ville est une véritable chasse au trésor !

Plutôt paisible et en même temps vivante, la ville de Silves est un pied à terre central en Algarve où il fait bon s’attarder, loin de la cohue de la côte sud tout en étant à quelques minutes en voiture des magnifiques plages du sud du Portugal.

→ Continuer la lecture sur le blog de Aude et Nicolas !

Benagil: entre grotte et plage

Dans le sud du Portugal se trouve la magnifique région de l’Algarve, connue pour ses nombreuses plages avec des falaises vertigineuses. L’une des meilleures façons d’admirer la côte est de joindre un tour en bateau depuis Portimão ou Benagil. Ainsi, vous pourrez admirer toutes les découpes dans les falaises et les nombreuses grottes créées par l’érosion.

Si vous choisissez de faire un tour en bateau, vous pourrez même entrer dans l’une des grottes les plus connues au monde : celle de Benagil. C’est une énorme cavité ronde avec des anneaux de couleurs rappelant le dôme d’une cathédrale. Cette grotte a 2 entrées et une ouverture au sommet, ce qui permet au soleil d’illuminer la plage intérieure. Lorsque les nuages se déplacent, la visibilité des détails changent : c’est comme un tableau vivant.

Pour diminuer le temps en bateau, je recommande de partir depuis la plage de Benagil. Ainsi, en seulement une heure, vous voyez les nombreuses grottes, entrez dans Benagil (et aussi dans la grotte Paradis), et allez jusqu’à la plage de Marinha, considérée comme l’une des plus belles du Portugal et d’Europe. Il m’a été recommandé de prendre un tour à mi-marée pour une meilleure expérience de la grotte de Benagil. Par contre, je préviens les amateurs de photographie parmi vous : prendre la grotte en photo depuis le petit bateau qui bouge, ce n’est pas simple !

→ Continuer la lecture sur le blog de Claire !

En Algarve, la Praia do Barril

L’un de mes coups de cœur en Algarve est la Praia do Barril. C’est une immense plage de sable fin face à l’océan, une langue de terre entre les marais et la mer au cœur de la Ria Formosa, près de Tavira. Rien que cela suffit à faire rêver. Entendez le bruit des vagues, regardez ces enfants jouer, ce pêcheur attendre que ça morde et profitez du lieu. Mais en plus, pour y arriver, vous traversez toute une zone humide qui s’emplit d’eau et se vide au gré de la marée.

Le niveau du pont s’ajuste à celui de l’eau. Ensuite, vous atteignez le petit train, désuet autant qu’amusant avec les enfants, mais vous pouvez aussi marcher le long des rails. C’est ombragé et agréable. Toute la végétation des dunes et du pré salé peut s’observer, protégée par quelques barrières. Si vous êtes las de la baignade (l’eau n’est pas si chaude dans l’Atlantique) ou de la bronzette, vous pouvez aller faire un tour au cimetière des ancres. Ont été rassemblées ici de grandes ancres marines auxquelles la rouille confère un charme fou.

J’ai eu la chance d’y aller hors saison, ce qui m’a rendu ce lieu particulièrement agréable. J’imagine qu’il est davantage victime de son succès au mois d’aout, mais c’est si grand que chacun doit pouvoir y trouver sa place !

→ Continuer la lecture sur le blog de Anne !

Retrouver tous mes articles sur le Portugal par ici!

VOUS ÊTES SUR PINTEREST? MOI AUSSI!

Epinglez cet article dans vos tableaux pour le garder bien au chaud 

3 commentaires

  1. Je n’étais pas loin d’Obidos l’été dernier mais n’y suis pas allée. Il va falloir que je revienne du coup ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *