| |

Irlande : visiter l’île d’Arranmore dans le Donegal

Je vous emmène aujourd’hui sur l’île d’Arranmore au large des côtes du Donegal.

J’ai embarqué sur un petit ferry la semaine dernière avec mon amie Marine et mon fils. Nous avons pris le large pour l’île d’Arranmore, une île que je rêvais de visiter depuis quelques années. Je partage ainsi mon article avec vous, en espérant qu’il vous permettra de découvrir cette île et qui sait, peut-être de la mettre au programme pour un prochain voyage en Irlande ?

L’île d’Arranmore : infos pratiques

Se rendre sur l’île

Pour se rendre sur Arranmore, il vous faut prendre le ferry depuis Burtonport. La traversée dure environ 25 minutes et il est possible de mettre son véhicule à bord. Attention toutefois à bien réserver votre billet en avance pour éviter de devoir attendre le prochain ferry.

Il y a deux compagnies de ferry pour se rendre sur Arranmore, elles ont les mêmes tarifs mais proposent des horaires un peu différents : Arranmore Ferry et Arranmore Fast Ferry.

Dormir et se restaurer sur l’île

Il y a plusieurs hébergements sur l’île, cependant veillez à bien réserver en avance. Les disponibilités se remplissent vite, surtout en haute saison. Pour ce qui est des restaurants, il y a une petite sélection sur l’île entre restaurant, snack et pub.

Nous avons passé la journée sur l’île et nous avons testé le snack qui se trouve à côté du port : c’était très bien et peu coûteux. Pour toutes les adresses, rendez-vous sur le site de l’île.

Découvrir l’île : que faire sur Arranmore ?

De la randonnée ! L’île est idéale pour marcher et découvrir des spots incroyables. Les chemins sont bien balisés et une carte de l’île est à disposition sur le ferry.

L’île d’Arranmore fait environ 22km² et 490 personnes y vivent à l’année. Ce n’est pas beaucoup, et l’île a d’ailleurs lancé un appel récemment pour inviter certains profils de personnes à venir s’y installer ! Si vous êtes freelance et que vous aimeriez vivre dans un coin magnifique, certes, mais un peu retiré, l’île fera votre bonheur.

Plusieurs sentiers sont éparpillés sur l’île et mènent aux quatre coins, y compris au sommet pour un panorama incroyable sur les côtes du Donegal. Pour faire le tour de l’île, il vous suffira de suivre l’Arranmore Way, sur 14 kilomètres de jolis sentiers.

Partez bien équipés ! Il vous faudra une bonne veste imperméable, un bonnet, de bonnes chaussures de marche et un sac à dos. Même en plein été, il y a beaucoup de vent. Mais après l’effort, le réconfort : vous pourrez vous réchauffer au pub avec une bonne pinte de Guinness après la randonnée. Après tout, c’est aussi ça l’Irlande !

Rinrawros Point et le phare d’Arranmore

L’île d’Arranmore se résume en de grandes étendues sauvages, des lacs, de la tourbe. Il y a quelques routes praticables en voiture, cependant, pour le centre de l’île, ce sont des chemins de terre. 

Il y a un axe principal pour se rendre jusqu’au phare sur Rinrawros Point, où le panorama est absolument incroyable, au bord de falaises. L’idéal, c’est de se garer sur les petites places au bord des chemins et de faire le reste à pied. Si vous êtes curieux, aventurez-vous aux alentours du phare pour y découvrir une petite crique nommée Wayne Dickinson, après le célèbre naviguateur qui, entre 1982 et 1983, a traversé l’Atlantique en 142 jours à bord de son petit yacht God’s Tear.

Le phare d’Arranmore a été construit en 1859 est mesure 23 mètres de haut. Il est aujourd’hui entièrement automatisé. Autrefois, il servait à surveiller les naviguations sur l’Atlantique, et il fut aussi utilisé comme poste de surveillance durant la Seconde Guerre mondiale. 

Cette visite fut un vrai coup de coeur ! Je ne peux que vous inviter à la découvrir par vous-même. L’île d’Arranmore est une île pour les voyageurs qui sont en quête d’une Irlande différente, loin des sites touristiques. C’est un petit coin méconnu de l’Irlande pour les voyageurs qui veulent prendre leur temps.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire en bas de cet article, je serai ravie de pouvoir vous renseigner.

VOUS ÊTES SUR PINTEREST ? MOI AUSSI !

Epinglez cet article dans vos tableaux pour le garder bien au chaud 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 Commentaires

  1. Merci pour ce voyage virtuel magnifique si tout va bien on se rend dans le Donegal fin septembre 2 020 pour vous c’est bien aussi à pied où il faut prendre la voiture ? Merci pour vos renseignements

    1. Bonjour Christine !

      Il vous faut une voiture pour visiter le Donegal, c’est essentiel. C’est une région assez reculée d’Irlande et sans voiture, vous ne pourrez pas explorer ces petits recoins sauvages malheureusement. Vous pouvez faire de très belles randonnées une fois sur place, mais pour vous rendre aux points principaux, la voiture est nécessaire : le Donegal est immense ! 🙂
      Je vous souhaite un très beau voyage, c’est selon moi le plus belle partie d’Irlande !

  2. J’ai visité le Donegal pour la première fois en octobre, et je suis tombée amoureuse de cet endroit. Tout est si calme et si paisible ! Je ne connaissais pas ce petit coin là, je l’ajoute à ma liste en espérant y aller très bientôt !

    Merci pour cet article et pour ce blog très pratique et plaisant à lire ! 🙂

  3. Bonjour.
    Jolies photos, bravo! J’aime votre billet. Y a t il des légendes sur Arranmore comme la péninsule « Bloody foremore » ou comme » la chaussée des géants »? Ou des anecdotes issues des contes celtiques?
    Merci, Casimir

  4. Merci pour cet article 🙂 Mon copain et moi on pensait à visiter l’île pendant notre passage dans le Donegal en avril prochain et l’article et les photos font vraiment envie 🙂

    1. Merci pour ton commentaire Elodie ! 🙂 Je suis ravie que l’article te plaise et puisse t’être utile. Vraiment, si vous avez l’occasion, allez-y car c’est vraiment superbe ! Et tellement loin des foules touristiques <3