Streedagh Beach dans le comté de Sligo
|

Vivre à Sligo : petit bilan d’expatriée après un an

Vivre à Sligo n’était pas du tout au programme lorsque Pedro et moi quittions l’Irlande du Nord à l’été 2018. Mais voilà, la vie parfois fait que. Et les choses se passent finalement rarement comme on l’avait imaginé.

On a quitté Belfast avec des idées et des projets en pagaille. On mettait le cap au sud, on partait vivre au Portugal. Le tout résonnait comme une nouvelle aventure dans ma tête : un brin d’exotisme et quelques larmes au coin de l’œil tout de même à l’idée de quitter cette ville, Belfast, que j’aimais tant.

On pensait s’installer au Portugal pour toujours, on se voyait déjà acheter une belle maison dans le nord du pays, quelque part vers le Parc national de Peneda-Gerês. Profiter de la vie au soleil après nos cinq années (presque sept pour Pedro) en Irlande du Nord, parapluie toujours en main et un Brexit qui se profilait à l’horizon.

Mais voilà, rien ne s’est passé comme prévu et c’est à Sligo en Irlande que nous avons posé nos valises un an plus tard.

La transition Portugal – Irlande

Je peine à croire que cela fait déjà un an que nous vivons à Sligo ! C’est très cliché de dire que le temps passe vite, mais comme c’est vrai. Il y a un an, nous étions en train de plier bagages, une fois de plus. Nous mettions notre vie en cartons, et on chargeait ce camion qui allait faire, pour nous, le déménagement entre le Portugal et l’Irlande.

Nous venions de passer une année au Portugal. Je souri instinctivement lorsque je mets ces deux années d’expatriation en perspective. Après notre année au Portugal, on en avait plein les baskets. On avait la tête au fond du sac et qu’une envie, partir au plus vite. Après notre année en Irlande, on a la tête à nouveau pleine de projets et on a enfin trouvé de quoi s’épanouir.

Finalement quand j’y pense, je me dis que c’est vraiment difficile de choisir un pays d’expatriation. Comment savoir quel pays est fait pour nous ? Comment savoir si la vie dans tel ou tel pays nous rendra heureux ? Il n’y a pas de solution miracle, il faut essayer. Nous avons quitté le Portugal sans regret, se disant qu’au moins dans 20 ans, on ne pourra pas se dire : On aurait dû tenter le Portugal chéri(e) !

Vivre à Sligo, c’est comment ?

J’avais visité Sligo il y a quelques années lors d’un road trip du Donegal au Mayo avec mon amie Aurore. Pas une seule seconde j’aurai pensé venir y vivre un jour (non pas parce qu’est pas bien, mais parce que l’Irlande n’était pas du tout au programme) !

Et finalement, c’est une opportunité d’emploi qui nous a mené à Sligo. Nous cherchions à revenir en Irlande, sans trop avoir de préférence sur l’endroit. Je n’avais pas forcément Sligo en tête, mais lorsque l’opportunité s’est présentée, nous n’avons pas hésité !

Sligo est un comté sauvage, sur la côte ouest en plein sur la Wild Atlantic Way. Ce qui veut dire paysages sublimes, un coin calme d’Irlande, un peu retiré sans trop être perdu non plus. Et surtout, parfait pour une petite famille !

La ville n’est pas grande mais on y trouve tout ce dont on a besoin : commerces, banques, hôpitaux, écoles et universités… bref, c’est complet. Sligo est peu touristique, ce qui finalement n’est pas un mal car c’est très calme, mais vivant ! Pleins de restaurants, de bars, de cafés… et les alentours sont incroyables !

Dès que l’on sort de la ville, une liste très longue de choses à faire et à voir, des coins nature, des plages, des balades en forêt à la pelle. Un peu le paradis du slow travel et du slow living !

Vivre à Sligo en Irlande, mon bilan d'expatriée
L'Irlande en famille

Les plus et les moins : mon retour d’expatriée

Je ne vous propose pas une analyse aussi complète que celle du Portugal écrite l’année dernière, mais j’y viendrai d’ici la fin d’année pour mon bilan ultra-complet de la vie en Irlande.

En revanche, je vous propose tout de même des points positifs et négatifs, mon vécu et ressenti sur la vie à Sligo en tant qu’expatriée.

La vie à Sligo : les points positifs

Bien que la ville soit petite, on y trouve tout ce dont on a besoin comme je le mentionnais un peu plus haut. Et cela s’applique également aux familles avec des enfants ! Il y a de nombreux parcs pour emmener les enfants en balade, et la ville est zen, on s’y sent et on y est en sécurité.

J’adore le fait que Sligo soit si verte, avec plusieurs parcs et notamment les bords du Lough Gill. L’endroit est tellement beau. C’est pittoresque, l’ambiance est toujours un peu mystérieuse, je suis une grande fan de ce genre d’environnement. Aux beaux jours, on peut prendre un bateau pour naviguer sur le lac, ou faire du canoë. De nombreux sentiers de balades sont aussi possibles, et tout ça en ville ! Vivre à Sligo, c’est donc un vrai plongeon en pleine nature.

Un gros point fort pour la ville : ses alentours. Sligo est un petit comté qui regorge de choses à voir et à faire. En 15 minutes, vous voilà de l’autre côté du Lough Gill pour se balader à Hazelwood Forest. Un peu plus au nord, à 30 minutes de Sligo, Ben Bulben, montagne iconique du comté et ses balades en forêt. Mais aussi des plages comme celles de Streedagh ou de Strandhill, immenses et tellement magnifiques.

Sans oublier les nombreuses visites culturelles, les bonnes adresses de restaurants où on se régale de fruits de mer ou les grands sites du Wild Atlantic Way. Vous pouvez d’ailleurs retrouver tous mes incontournables du comté Sligo par ici.

La vie à Sligo : les points négatifs

Si vivre à Sligo a de nombreux points positifs sur sa liste, il y en a quelques négatifs aussi selon moi. Ils ne sont pas nombreux, mais importants à prendre en compte lorsque l’on souhaite s’expatrier à Sligo.

Sligo contrairement à d’autres villes d’Irlande n’a que très peu d’offres d’emploi. Les offres sont très ciblées par ici, notamment dans l’ingénierie et la pharmaceutique. Si vous songez vous expatrier à Sligo, pensez à bien regarder les offres avant ! Même avec un CV passe-partout, de l’expérience et plusieurs langues à son actif, trouver un emploi à Sligo est très difficile.

Autre point non négligeable, la crise du logement (qui s’applique surtout à l’Irlande en générale) sévit aussi à Sligo. On se retrouve avec très peu d’offres pour la demande, et les logements même pour une petite ville comme Sligo sont très chers. La moyenne pour se loger à Sligo (appartement comme maison), en ville comme en campagne, est de 850€ par mois.

Lorsque je suis venue seule en éclaireur l’année dernière pour nous trouver un logement, il y avait 4 offres pour toute la ville ! Autant vous dire que mes chances étaient minces, mais j’ai eu un vrai coup de chance (l’Irish Luck peut-être ?).

Enfin, un autre point qui peut aussi être important lorsque l’on décide de vivre à Sligo : la distance. Sligo est situé dans le nord-ouest de l’Irlande, sur la côte. Les aéroports les plus proches pour voyager vers la France sont donc à 3 heures de route minimum. Il y a un train pour se rendre à Dublin (en centre-ville) et un bus pour se rendre à l’aéroport de Dublin direct (mais pas énormément de lignes par jour).

Pour l’aéroport de Belfast, il vous faudra changer de bus 3 fois. Il y a également l’option de l’aéroport de Shannon dans le comté de Clare mais encore une fois, il faut compter 3h de route. L’aéroport de Knock-West-Airport qui se trouve à 50 minutes de Sligo ne proposent aucune ligne vers la France.

En bref, Sligo est loin de toutes grandes villes, et c’est parfois un peu décourageant. Pour moi rentrer voir ma famille en France, en Champagne-Ardenne, le voyage me prend toute la journée. 24h, alors que ce n’est pourtant pas si loin que ça sur la carte.

Ma conclusion, c’est que Sligo est une ville où il fait bon vivre. La vie y est calme, douce et paisible. C’est une sorte de petit cocon où la vie suit son cours sans agitation. Et parfois, ça fait du bien, vraiment du bien.

Mais il y a aussi des moments où l’agitation, l’excitation des plus grandes villes manquent. J’aime la diversité, avoir toujours plein de nouveaux endroits, quartiers ou cafés à découvrir, et ça me manque un peu parfois d’être limitée à Sligo. 

Sligo se prête parfaitement aux familles qui cherchent à s’installer tranquillement. Si vous êtes en couple, seul(e) et plutôt fêtard, c’est peut-être pas forcément une ville adaptée. Il y a des pubs et une bonne ambiance bien sûr, mais c’est très différent et beaucoup moins animé que Dublin, Cork ou Belfast par exemple. La communauté d’expatriés est aussi plus petite à Sligo.

La vie en Irlande possède des bons et des mauvais côtés comme partout, dont je viendrai vous parler prochainement dans un article bilan.

Si vous avez des questions sur la vie à Sligo, n’hésitez pas à me le poser dans les commentaires en bas de cet article !

VOUS ÊTES SUR PINTEREST ? MOI AUSSI !

Épinglez cet article dans vos tableaux pour le garder bien au chaud 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 Commentaires

  1. Bonjour ! Tu disais qu’il y avait peu d’offres d’emploi à Sligo…. Même dans des boulots type caissière, vendeuse, employé dans le bâtiment, etc? Sinon n’est pas difficile et que l’on cherche ce genre de boulot, a-t-on tout de même des chances de trouver? Et puis j’ose une autre question: c’était quoi ton opportunité de travail qui t’a menée à Sligo?

    1. Je travaille pour un tour opérateur 🙂

      Il y a des offres d’emploi, mais elles sont moins nombreuses qu’en régions de grandes villes, et surtout très ciblées sur tout ce qui est ingénierie et pharmaceutique par ici. Mais tu trouveras des boulots en café ou restaurant aussi je te rassure 🙂 Je te conseille LinkedIn, Indeed ou Rezoomo pour trouver des offres 🙂

  2. Bonjour
    Merci pour cet article !
    J’ai justement le projet de venir m’installer à sligo avec mes deux filles et notre chien 😉

    J’en ai entendu beaucoup de bien et nous recherchons un endroit justement sans foule et retiré .
    Merci
    B

  3. J’ai passé deux ans dans cette ville pour laquelle j’ai eu un petit coup de cœur, fin un gros coup de cœur pour ce pays !
    Je suis arrivée en Irlande en tant que fille au pair et c’est grâce à cette famille que j’ai pu découvrir cette ville
    Je te rejoins sur beaucoup de points, ce que j’aimais le plus c’était la diversité des paysages ( Hazelwood, Deerpark ou Strandhill sont mes endroits coup de cœur), voir toutes ces photos me rappellent pas mal de souvenirs donc merci
    Je suis rentrée en France maintenant depuis quelques mois mais j’espère pouvoir revenir en Irlande et à Sligo

  4. “Après notre année en Irlande, on a la tête à nouveau pleine de projets et on a enfin trouvé de quoi s’épanouir.” –> chouette de lire ça, et vous souhaite à toute ta famille de beaux projets à réaliser en Irlande! D’accord avec toi en tout point sur Sligo. Si j’avais choisi d’habiter dans l’ouest, c’est sans doute là aussi où j’aurais pensé atterérir: moins touristique que Galway, et moins paumé que Mayo. J’ai fait le choix de la cote ouest au départ justement pour la connexion avec le continent. Point non négligeable effectivement quand on est continental et qu’on veut venir s’intaller sur… une ile. 😉

  5. Merci pour ce post et surtout pour ton blog. Après ton livre je te suis avec grand plaisir. Mon rêve : vivre dans le Connemara pour la fin de ma vie mais mon mari n’est pas chaud. Bon je le travaille au corps. Merci encore.

  6. Perso je suis venu m’installer en Irlande en ne parlant pas anglais (niveau A2 c’est dire…).
    J’y suis depuis quelques mois maintenant et ça se passe bien. J’ai un boulot (l’avantage d’être natif français), l’inconvénient étant de bosser en français. Et avec le lockdown, je vais pas mentir j’ai pas vraiment progressé… Mais je ne désespère pas et j’attends le retour à la normale pour enfin progresser ! 🙂

  7. Depuis notre premier séjour en Irlande il y a 3 ans, c’est une idée qui revient régulièrement. D’abord sous forme de plaisanterie puis de façon plus sérieuse. S’installer en Irlande ce serait vraiment chouette. Mais je crains de ne pas être assez calée en anglais pour que cela fonctionne…

    1. Oh ne t’en fais pas, l’anglais ça s’apprend sur le tas ! Tiens c’est marrant, c’est d’ailleurs le sujet d’un de mes articles de la semaine prochaine 😉

    2. Perso je suis venu m’installer en Irlande en ne parlant pas anglais (niveau A2 c’est dire…).
      J’y suis depuis quelques mois maintenant et ça se passe bien. J’ai un boulot (l’avantage d’être natif français), l’inconvénient étant de bosser en français. Et avec le lockdown, je vais pas mentir j’ai pas vraiment progressé… Mais je ne désespère pas et j’attends le retour à la normale pour enfin progresser !